Fermer X

DegroupNews sur Twitter
DegroupNews sur Google+

L'ICANN entérine la multiplication infinie des extensions


Stop Pub DegroupNews 1€/mois


ICANN Paris 2008
Avec le vote du Conseil de l'ICANN jeudi 26 juin à Paris, au cours de la 32ème réunion internationale de l'ICANN, la décision d'élargir le choix des extensions de noms de domaine à n'importe quel mot a été entérinée. L'organisme international apporte néanmoins quelques nuances à ses déclarations premières.



Nous vous en parlions en début de semaine (voir article), Paul Twomey, président de l'ICANN, avait profité de la 32ème réunion internationale de l'organisation qui se tenait pour la première fois à Paris, pour annoncer sa volonté de voir le choix des extensions de noms de domaines élargi à une multitude de mots. Cette décision a finalement été entérinée par le conseil de l'ICANN jeudi 26 juin par « un vote à l'unanimité » comme nous l'apprenne nos collègues de DomainesInfo. Néanmoins, elle ne sera pas applicable avant le deuxième trimestre de l'année 2009.



Paul Twomey
Dans un communiqué posté sur son site web, l'ICANN apporte quelques précisions à ce projet d'expansion aux contours mal définis. Ainsi, on apprend que, contrairement à ce que laissait entendre Paul Twomey dans une interview aux Echos du 24 juin 2008, les noms de marque ne seront pas automatiquement réservés. Néanmoins, il sera possible pour les propriétaires de marques de faire objection à l'utilisation de leur nom. L'ICANN signale que leurs arguments seront « pris en considération ». Il paraît donc assez évident qu'il sera plus aisé pour de grandes marques de faire entendre leurs arguments que pour de petites structures.



Bouddha thaï
De plus, alors que Les Echos évoquaient la possibilité d'acquérir des extensions « .amour » ou « .haine », le président de l'ICANN avait déjà apporté quelques restrictions aux choix des extensions. Ainsi, il excluait d'emblée les noms de types « .kom » ou « .comm », trop proches des extensions existantes. Il promettait en outre qu'il ne serait pas permis d'usurper l'identité d'une communauté, même celle d'une « communauté bouddhiste ancestrale » du « fin fond de la Thaïlande » selon son propre exemple.


Le communiqué précise un peu les modalités d'acceptation des noms. En effet, les « noms offensants » pourront eux aussi faire l'objet d'une procédure de contestation qui s'appuiera sur « la morale et l'ordre publics ». Autant dire que le flou est total. Ces procédures seront menées par un organisme international autre que l'ICANN qui utilisera des critères tirés de traités internationaux.

Au final, il est à craindre que le fond de l'affaire ne soit qu'une histoire de gros sous. En effet, l'International Herald Tribune annonçait dans son édition du 22 juin que les prix de ces futures extensions pourraient varier entre 25 000 et 250 000 €. De plus, l'ICANN souhaite généraliser le procédé de ventes aux enchères en cas de litige. Il est donc prévisible que les mieux protégés seront les plus fortunés.



Alphabet arabe
Néanmoins, il faut souligner un point incontestablement positif. En effet, le nouveau système devrait supporter plus que les 37 caractères romains actuels. Ainsi, les noms de domaines s'ouvriraient aux alphabets non latins tels que le cyrillique ou l'arabe. Cela modifiera peut-être une vision très centrée sur l'Occident et ouvrira assurément de nouveaux marchés « en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l'Est et en Russie ».

Brève rédigée le 27/06/2008 à 12h42 par
Source : PC INpact
picto liens en rapport avec la news Toutes les news sur:
Extension, Finance, ICANN, Internet, Nom de domaine
Publicité
Les commentaires des membres



franchement personnellement je trouve que c'est une belle connerie...
déjà actuellement c'est assez difficile
demain yaura peut etre
www.degroupnews.con
www.degroupnews.cul
www.degroupnews.xxx
etc etc

ensuite c'est bien beau de penser aux autres alphabets, mais je pense que le latin est certainement l'un des plus simples à apprendre (que 26 characteres, vu qu'on utilise ni accent, ni autre chose)
déjà actuellement quand on va sur des sites japonais ou koreen on tombe presque toujours sur des sites qui n'ont que leur alphabet (et on peut se reperer grace aux URL)
mais bientot ce ne sera plus possible (je pense par exemple aux site de mmorpg )
je ne pense pas que le fait d'utiliser un alphabet latin soit un frein...

enfin c'est ma vision des choses

ps: pour la telephonie, je doute qu'un pays a des chiffres romain, ou des signes à la places des chiffres arabes (0 à 9)

alain57 - 28/06/2008 à 00h33


Publicité
Stop-Pub

Suivi du dégroupage

Carte Nra ADSL
Couverture ADSL
95,2%
Dégroupage ADSL
48,34%

●Derniers dégroupés
21/08 1DM68 Darty
21/08 PBF97 Only
21/08 P2P59 SFR
20/08 BUA50 Darty
20/08 F2Y52 Darty
20/08 FVY70 ByTel
20/08 CHU18 Darty
20/08 AAE33 SFR

Les articles les plus consultés

W3C xhtml 1.1 W3C css 2.0