Fermer X

DegroupNews sur Twitter
DegroupNews sur Google+

Neutralité du net : Fleur Pellerin s'en lave les mains


Stop Pub DegroupNews 1€/mois


Enfants danger internet
Pour Fleur Pellerin, ministre en charge de l'économie numérique, les incartades répétées des opérateurs Internet au principe de neutralité du net sont justifiées par les profits réalisés par les grandes compagnies américaines telles que Google ou Facebook. La garantie d'un accès égal à Internet pour tous est quant à elle repoussée à un séminaire intergouvernemental en février prochain.

Le coup d'éclat de Free contre Google semble avoir porté ses fruits. Le trublion du net a en effet installé par défaut au début du mois un bloqueur de publicité sur ses Freebox Server, empêchant les régies publicitaires de Google d'atteindre ses abonnés.

Si beaucoup se sont laissés séduire par cette histoire à la David et Goliath, certains ont tout de même sonné l'alarme du non-respect du principe de neutralité du net. Or, Free n'en est pas à son coup d'essai. Une enquête de l'ARCEP est actuellement en cours pour savoir si l'opérateur a volontairement réduit le débit de ses internautes lorsque ceux-ci tentaient de visionner une vidéo sur YouTube.

Néanmoins, Free n'est pas le seul à prendre quelques libertés avec la neutralité du net. Il y a quelques mois, c'est Orange qui était accusé de brider les connexions de ses abonnés à Megaupload.

Cable Ethernet
On aurait pu penser que lors de la table ronde organisée en début de semaine autour de la neutralité du net, Fleur Pellerin, ministre en charge de l'économie numérique, aurait fait entendre son hostilité face à de tels comportements, qui mettent à mal le principe selon lequel les opérateurs doivent acheminer les contenus vers les abonnés sans aucune discrimination envers la nature de ces contenus.

Or la ministre semble plutôt s'être laissée séduire par la complainte des opérateurs hexagonaux qui assurent ne pas pouvoir maintenir l'efficacité de leurs infrastructures et réclament une participation financière des grands diffuseurs de contenus du net. Ainsi, la ministre a estimé que « Seuls les géants d’Internet parviennent à s’abstraire de toute facturation et à l’évidence, ce n’est pas juste ni justifié. […] Pour financer les réseaux, mieux vaut faire payer les géants du Net extra-européens que de laisser la facture aux seuls internautes français. […] La situation actuelle ne peut qu’inciter les opérateurs télécoms à mettre en place des techniques de gestion de trafic ou à instaurer cet Internet à deux vitesses que nous voulons éviter. ».

Le Capital Karl Marx
Aux yeux de Fleur Pellerin, la compétition économique semble donc justifier toutes les attitudes et tous les dérapages. La ministre semble d'ailleurs n'avoir que faire de la neutralité du net puisqu'elle s'en remet au Conseil national du numérique et aux ministères de la Justice et de l'Intérieur pour trancher cette question. Au final, c'est Free qui aurait eu tort de se priver.

Article rédigé le 17/01/2013 à 15h05 par
Source : Libération
picto liens en rapport avec la news Toutes les news sur:
Neutralité du net, Free, Google, Taxe, Gouvernement
Publicité
Les commentaires des membres



Bonjour,
Pour moi la neutralité du net c'est de ne pas censurer le net, mais pas de laisser des entreprises externes saturer le réseau, et tirer a eux tous les bénéfices. Il me semble normal que des services, impliquant des gros besoin en débit, participent aux surcouts générés par leur activité. Du moment que l'on peut aller sur leur site, même si il y a des arrêt par manque de débit. De toute façon, c'est le cas de ceux qui n'ont que du 512 K ou moins, même pour regarder un clip ou arté+7.
Plutôt que de faire des investissement pour permettre à Google ou autre de nous envoyer toujours plus de vidéo et des pubs, la première chose à faire c'est de permettre à tous les français d'accéder au net, dans des conditions acceptables, (prix et débit), la suppression des zones blanches.

patounet1 - 17/01/2013 à 16h20

Et pourquoi Orange serait le seul opérateur Francais a conclure des accords avec Google pour le financement de ces infrastructures !?!

http://www.mac4ever.com/actu/76801_google-paierait(...)

C'est normal çà ! Où est la neutralité ? Sur ce coups là je comprend toutafais Free et j'espere que les autres SFR,Bouygues et Numericable auront les corones pour le suivre. Ou Google aide tout le monde ou les operateurs restreindront les services Google et ca se comprendra .

newphoenix - 17/01/2013 à 18h54

Si les FAIs comme Free ne traitent pas les flux de YouTube différemment, il n'y a aucune chance pour que tout le trafic passe sans problème.

Orange et ses 240 millions d'abonnés dans le monde a négocié avec Google et Google finance 50% du trafic.
Free veut pareil.
C'est simple, non ?

gpmoo7 - 17/01/2013 à 21h56

PS: tous les réseaux Internet dans le monde ont du QoS
http://fr.wikipedia.org/wiki/Qualit%C3%A9_de_servi(...)
C'est ce qui permet de regarder la TV sur IP ou de téléphoner avec sa box tout en téléchargeant sans limite depuis son PC.

gpmoo7 - 17/01/2013 à 21h58

IL ne faut pas confondre le tuyau entre le DSLAM et le modem et "internet".
Dans ce tuyau circule, les flux IPTV de l’opérateur, le flux TOIP de l'opérateur, les flux Wifi public, un flux Internet.

Pour pouvoir téléphoner lorsqu'un téléchargement est en cours soit ont bloque une partie du débit en l'affectant au téléphone et rien d'autre, soit ont le priorise et le débit reste dispo pour le reste lorsque l'on ne s'en sert pas.
IPV6 intègre nativement le principe de priorisation, ex VOIP priorité max, mail priorité min.

rag.lien - 18/01/2013 à 11h55


Publicité
Stop-Pub

Suivi du dégroupage

Carte Nra ADSL
Couverture ADSL
95,21%
Dégroupage ADSL
48,37%

●Derniers dégroupés
27/08 HR359 ByTel
27/08 COR63 SFR
27/08 COK63 SFR
27/08 QNF97 Only
27/08 TSG27 SFR
27/08 LEV03 ByTel
27/08 ADL62 SFR
26/08 V5Y38 SFR

Les articles les plus consultés

W3C xhtml 1.1 W3C css 2.0