Fermer X

DegroupNews sur Twitter
DegroupNews sur Google+

La FIRIP lance des propositions pour la feuille de route du très haut débit


Stop Pub DegroupNews 1€/mois


Logo de la FIRIP
La FIRIP a émis des propositions dans le carde de la préparation de la feuille de route. La Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique se montre satisfaite des premières pistes dévoilées mais souhaite que le plan soit plus précis concernant les modalités de déploiement, les zones AMII ou l'extinction du cuivre.

Les premiers avis concernant le projet de feuille de route de la Mission Très Haut Débit apparaissent. Celui émis par la FIRIP, fédération formée il y a moins de deux mois, relève plusieurs points d'importance et comprend des propositions intéressantes.

La Fédération des Industriels des Réseaux d'Initative Publique a pour but de faire entendre la voix des nombreux acteurs qui interviennent sur les RIP. Après lecture du projet de feuille de route, Etienne Dugas, président de la fédération, saisit sa plume pour émettre plusieurs propositions.


Des questions encore sans réponse

Selon la fédération, le plan de déploiement « doit être neutre technologiquement et n'exclure aucune solution technique, même transitoire, par rapport à l'objectif-cible de la fibre optique pour tous ». On pense bien sûr à la montée en débit sur cuivre, aux technologies hertziennes ou satellitaires mais la FIRIP pense également au câble, qui a été un peu oublié dans le projet de feuille de route au profit du FTTH. Pour la fédération, il faut « faire une place à part entière aux réseaux câblés qui, d'ores et déjà, concernent plus de 9 millions de foyers en France. »

Concernant le déploiement du FTTH, Etienne Dugas estime que, pour atteindre l'objectif fixé il faut un calendrier opérationnel clair. Or, le projet dévoilé manque encore de précisions sur « les modes opératoires, intermédiaires et définitifs, pour atteindre le FTTH. » En outre, la FIRIP souhaite une meilleure répartition des rôles entre acteurs publics et privés dans le déploiement et l'exploitation des réseaux.

Fibre optique
La fédération émet ainsi deux propositions : la reconnaissance de la capacité et de la légitimité des collectivités locales à intervenir dans le cadre de projets intégrés et l'obligation pour les opérateur nationaux et FAI d'utiliser les RIP dans les zones où ils ne prévoient pas de déploiement effectif. Ces deux propositions permettraient de sécuriser la position des réseaux d'initiative publique.

Pour ce qui est des étapes transitoires, comme la montée en débit sur cuivre, la FIRIP estime qu'il faut en revoir les conditions techniques, financières et réglementaires. Pour la fédération, le coût de cette montée en débit ne peut pas être supporté par les collectivités territoriales : « Il n'est pas envisageable de les faire participer à deux reprises aux financements de réseaux : une première fois dans la mise en place de NRA-MED et une seconde fois dans la réalisation de réseaux FTTH. » Etienne Dugas insiste également sur le fait que les investissements des collectivités sur la montée en débit sur cuivre sont réalisés à fonds perdus et émet l'idée de « publiciser » le dernier segment de la boucle locale cuivre. L'opérateur historique devrait apprécier cette proposition.

1 | 2

Article rédigé le 08/02/2013 à 11h45 par
Source : DegroupNews
Publicité
Les commentaires des membres



Plus que 10 ans a supporter le RE-ADSL donc...

cpierron - 13/02/2013 à 14h55


Publicité
Stop-Pub

Suivi du dégroupage

Carte Nra ADSL
Couverture ADSL
95,23%
Dégroupage ADSL
48,37%

●Derniers dégroupés
31/08 INC76 ByTel
31/08 ADL62 ByTel
31/08 BLV06 ByTel
31/08 MYP77 ByTel
30/08 MOW63 ByTel
30/08 9TN33 ByTel
30/08 POM40 ByTel
30/08 BN759 ByTel

Les articles les plus consultés

W3C xhtml 1.1 W3C css 2.0