A 11:14 dans Dossier, Dossier, Formats

On a testé le Li-Fi de Lucibel

13
OCT
2015
Partager cette actu sur :

Il y a quelques semaines, Lucibel, une entreprise spécialiste de la lumière LED, équipait plusieurs bureaux parisiens de Li-Fi (Light Fidelity), une solution offrant une connexion haut débit à travers la lumière. Nous les avons rencontrés. Fonctionnement, enjeux, avantages et limites : on vous dit tout sur cette technologie qui pourrait d’ici quelques années bouleverser nos habitudes.

FacebookTwitter

 lucibel

Créée en 2008, Lucibel est une entreprise spécialisée dans la lumière LED qui comprend aujourd'hui 200 collaborateurs. Avec deux sites de production en France et un sous-traitant industriel en Chine, Lucibel fournit des éclairages LED  à trois grands secteurs : le tertiaire, les musées et le commerce de détail. La société française conçoit et commercialise ses produits d'éclairage de nouvelle génération dans près de 30 pays.

Lucibel, opérateur de services

Depuis plusieurs années, les solutions LED s'imposent progressivement dans notre environnement. "D'ici 2020, la technologie LED sera quasiment omniprésente dans nos équipements" explique Edouard Lebrun, le directeur du développement LI-FI chez Lucibel. Partant de ce constat, Lucibel a décidé d'aller plus loin en utilisant cette technologie pour fournir d'autres services aux utilisateurs, comme une connexion Internet via le Li-Fi. "Plus qu'un fournisseur de systèmes d'éclairage, Lucibel se veut opérateur de services grâce au Li-Fi".

Li-Fi ampoule LEDLe Li-Fi, qu'est-ce que c'est ?

Apparu en 2011, le terme Li-Fi (Light Fidelity) désigne un système de communication sans fil qui utilise le spectre optique de la lumière pour établir une connexion. Concrètement, la LED qui est un semi-conducteur émet de la lumière en scintillant, et c'est ce scintillement imperceptible par l'oeil humain mais détectable par un terminal équipé d'un adaptateur qui va permettre l'échange de données. "On peut qualifier ce système de morse optique" explique Edouard Lebrun.

Il existe deux types de Li-Fi :

  • Le Li-Fi unidirectionnel ou VLC (Visible Light Communication, qui est actuellement le plus usité. Il permet une géolocalisation indoor et il est employé aujourd'hui dans certains musées et supermarchés. Ce type d'éclairage envoie un identifiant unique qui déclenche ensuite un contenu dans une application. En pratique, il permet d'apporter des informations complémentaires sur un produit à un client de supermarché ou d'enrichir l'expérience visiteur d'un musée.
  • Le Li-Fi biredictionnel, qui est actuellement en phase d'expérimentation chez Lucibel. A terme, ce système permettra à n'importe quel utilisateur de terminal compatible de profiter du haut débit grâce à la lumière.

Comment ça marche ?

Le prototype de Li-Fi bidirectionnel est composé de deux éléments :

  • un luminaire LED relié en éthernet au réseau
  • un émetteur-récepteur branché en USB à un ordinateur ; cet élément ressemble actuellement à un boîtier assez imposant (ses dimensions sont à peu près similaires à celles d'un clavier d'ordinateur) mais "il sera miniaturisé avant son industrialisation" nous précise Edouard Lebrun.
Encore en phase de prototype, Lucibel n'a pas souhaité que nous publions de visuels de l'équipement.

Entre ces deux éléments, les données transmises sont reçues par l'utilisateur grâce à la LED et envoyées par infrarouge.

Test du Li-Fi

Edouard Lebrun a réalisé devant nous une démonstration des capacités qu'offrait le Li-Fi et le test a été concluant : conversation Skype, navigation, visionnage de vidéos, le Li-Fi assure des performances similaires à une bonne connexion ADSL.

test-nperf-lifi

Côté débits, notre test nPerf réalisé sur place indique un débit descendant de 8,32 Mb/s et un débit montant de 4,062 Mb/s, mais Edouard Lebrun insiste sur le fait que "ces résultats sont dépendants des conditions réseau en amont du luminaire LiFi et que les performances max de ce prototype pour le moment sont de 10 Mbp/s dans les deux sens".

Une LED permet de couvrir en Li-Fi une zone d'un diamètre de 1,50 mètre. Pour équiper un bureau, il sera donc nécessaire d'installer plusieurs LED.   « A terme, nous avons une limite de capacité théorique de 1 gigabit/seconde, dix fois ce qu’offre le wifi actuellement» ajoute le directeur Lucibel du projet Li-Fi.

Les avantages du Li-Fi

"Le Li-Fi n'est pas un concurrent du Wi-Fi mais bien un complément. Il permettra à terme de désengorger un réseau Wi-Fi saturé" précise avant toute chose Edouard Lebrun. En effet, cette technologie ne pourra jamais offrir une couverture aussi vaste que ce que permet le Wi-Fi. En revanche, ses spécificités peuvent être un véritable atout pour de nombreuses structures.

  • Absence d'ondes nocives

Les ondes Wi-Fi potentiellement néfastes pour la santé sont de moins en moins tolérées dans les lieux publics. En France, le Wi-Fi est d'ailleurs interdit dans les crèches et limité dans les établissements scolaires. En outre, ces ondes peuvent perturber le champ électro-magnétique et créer des dysfonctionnements avec certaines machines dans les hôpitaux. Dans ce type de structures, le Li-Fi permettrait donc d'apporter une connexion Internet de manière inoffensive.

  • Une connexion sécurisée

Le Li-Fi fonctionne dans un environnement limité. Contrairement au Wi-Fi qui traverse murs et plafonds, la connexion Li-Fi n'est assurée que dans un espace précis et limité : elle est entièrement sécurisée et impossible à pirater à distance. "Les sièges sociaux des banques sont une cible" nous explique le directeur du développement Li-Fi, qui ajoute que Sogeprom, filiale de la Société Générale, expérimente déjà avec succès le Li-Fi dans leurs locaux de la Défense. "Nous n’allons pas nous arrêter là puisque Lucibel installera, dans un premier temps, le Lifi haut débit dans notre futur siège de la Défense et la proposera à terme dans les filiales régionales du groupe" se réjouissait le mois dernier Pierre Sorel, Directeur Général de Sogeprom.

image-LiFi-HautDebit-CP-v2-02

Hôpitaux, banques, écoles, hôtels, bureaux sont autant de structures qui pourraient rapidement choisir le Li-Fi comme technologie d'accès à Internet. Sécurisé, non-nocif, et simple à mettre en place, ce type de connexion pourrait rapidement s'imposer dans les années à venir. D'ailleurs, Lucibel compte bien passer à la vitesse supérieure : "on table sur une industrialisation de notre prototype courant 2016 et on espère que d'ici 3 à 5 ans, les constructeurs de terminaux mobiles joueront le jeu en intégrant dans les smartphones et tablettes une capacité Light Fidelity". Le Li-Fi a semble-t-il de beaux jours devant lui.

 

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus