Partager cette actu sur :

Au milieu du mois de novembre, SFR a dévoilé sa nouvelle offre neufbox Evolution. Cette offre permet de profiter d’un nouveau modem et d’un nouveau décodeur. Ce dernier est d’ailleurs l’attrait principal de l’offre Evolution. Le boîtier TV fourni avec la neufbox accuse un certain retard et il était temps que SFR remette au goût du jour son service TV après l’arrivée des décodeurs de Bouygues Telecom et d’Orange.

Face supérieure du décodeur TV neufbox Evolution

Doté d’un disque dur de 40 Go extensible jusqu’à 200 Go, ce décodeur intègre une nouvelle interface censée faciliter le zapping, l’utilisation du media center et l’accès aux différents services. Le décodeur TV neufbox Evolution tient-il ses promesses ? C’est ce que nous allons vérifier dans ces pages. Le décodeur neufbox Evolution n’est pas le remplaçant de l’ancien décodeur neufbox fourni par Netgem. Ce nouveau boîtier, destiné à l’offre premium de SFR, se doit donc de montrer sa supériorité sur plusieurs plans notamment sur celui de la connectique et des éléments fournis.

L’opération de déballage nous montre que l’opérateur a pris soin de fournir tous les accessoires nécessaires pour profiter de l’ensemble des fonctions du décodeur. Dans le carton nous trouvons donc :

Eléments fournis avec le décodeur TV neufbox Evolution

  • Le décodeur TV
  • Un cordon Péritel pour ceux qui ont un téléviseur SD
  • Un câble HDMI pour les détenteurs de téléviseur HD
  • Un câble Ethernet (embouts bleus) pour relier le décodeur au modem
  • Un cordon d’alimentation
  • La télécommande avec ses piles
  • Le disque dur à insérer dans le décodeur

Il n’y a donc pas besoin d’acquérir un câble supplémentaire pour profiter de la haute définition puisque SFR a eu la bonne idée de fournir un cordon HDMI avec le décodeur.

Pour ce qui est de la connectique du boîtier, elle devrait couvrir l’ensemble des usages. Sur la face arrière du décodeur, nous trouvons :

Façade arrière du décodeur TV neufbox Evolution

  • Une prise d’alimentation
  • Un port Ethernet RJ45 bleu pour le raccordement du modem
  • Une entrée d’antenne
  • Une sortie d’antenne
  • Deux ports Ethernet pour connecter un équipement à Internet (console de jeu…)
  • Deux prises USB
  • Deux connecteurs audio analogique
  • Une prise audio numérique S/P-DIF optique
  • Un connecteur HDMI
  • Deux prises Péritel : une pour le téléviseur et l’autre pour un lecteur/enregistreur
  • Un lecteur de carte pour les droits TV

Pour ce qui est de la façade avant, nous trouvons :

Façade avant du décodeur TV neufbox Evolution

  • Un bouton de mise en veille et de sortie de veille
  • Un lecteur de cartes SD
  • Un port USB supplémentaire
  • Un afficheur fluorescent
  • Un pavé directionnel avec touche de validation et deux boutons ‘Retour’ et ‘SFR’

Le design du décodeur est plutôt réussi. Avec sa ligne sobre, il s’intègre parfaitement au milieu des équipements audiovisuels du salon. SFR a réussi la mission de réaliser un boîtier TV discret et donnant une impression de solidité. Bref, l’évolution est importante par rapport au décodeur neufbox qui prend un sacré coup de vieux au niveau esthétique.
Le décodeur est livré avec un disque dur et une télécommande au design inhabituel. Pour ce qui est du système d’insertion du disque dur, nous sommes en terrain connu. En effet, le décodeur neufbox Evolution TV, fabriqué par Sagem, est basé sur le même châssis que le boîtier TV Orange UHD86 que nous avons déjà testé.

Disque dur du décodeur TV neufbox Evolution

Le disque dur s’insère sur le côté du décodeur TV grâce à une fente prévue à cet effet. Un bouton est placé juste à côté pour l’éjection du disque en cas de remplacement.

Insertion du disque dur dans le décodeur TV neufbox Evolution

La grande nouveauté de ce décodeur reste la télécommande fonctionnant en ondes radio à la place de l’infrarouge. Et alors que les contrôleurs à distance de ces boîtiers TV rivalisent en nombre de boutons, SFR prend le contre-pied de la tendance actuelle en fournissant une télécommande minimaliste.

Télécommande du décodeur Tv neufbox Evolution

En dehors des touches numériques, nous avons les habituels contrôles du volume, ainsi que quatre touches liées à la lecture et à l’enregistrement de contenu (lecture, avance et retour rapides, enregistrement). Dans la partie supérieure, nous trouvons le pavé directionnel qui servira à la navigation dans les services avec une touche de validation au centre. Sous ce pavé, nous avons une touche retour et au-dessus, un bouton SFR permettant d’accéder au menu d’accueil.

Télécommande du décodeur Tv neufbox Evolution et du décodeur neufbox

La télécommande bénéficie d’une belle finition. Au niveau de la qualité, nous sommes loin devant la télécommande du décodeur neufbox. Que ce soit au niveau de l’esthétique ou de l’ergonomie, il faut avouer que ce contrôleur est une réussite. De plus, en remplaçant l’habituelle communication infrarouge par une liaison radio, pas besoin de pointer la télécommande vers le décodeur pour le contrôler.Les branchements s’effectuent sans difficulté. Il suffit de brancher votre décodeur à une prise de courant et de le relier à votre téléviseur et au modem. Si vous avez demandé un kit CPL (fourni gratuitement), il suffit de brancher le câble Ethernet (embout bleu) dans le boîtier CPL et de faire la même manœuvre du côté du modem.

Une fois que tout est raccordé et que vous avez allumé votre décodeur, un écran d’accueil vous indique les étapes de démarrage votre boîtier.

Ecran de démarrage du décodeur TV neufbox Evolution

Informations du décodeur durant le démarrage

Le réglage du décodeur est enfantin. La principale étape de configuration, en plus de l’entrée du code parental, réside dans le paramétrage de la réception TNT.

Installation des chaînes de la TNT sur le décodeur neufbox Evolution

Une fois ceci effectué, le décodeur est prêt à être utilisé. Intéressons-nous justement au menu principal regroupant les services TV.Avec ce nouveau décodeur, SFR introduit une nouvelle façon de naviguer à travers les services TV. Le firmware utilisé lors de nos tests était le 10.02.75. Des mises à jours sont d’ores et déjà prévu pour améliorer certaines fonctionnalités et résoudre quelques bugs.

Le menu principal se présente sous la forme d’un mur d’icônes, un format similaire à celui d’une mosaïque de chaînes.

Menu principal de l'interface neufbox Evolution

Cette interface nous donne accès à une douzaine de fonctionnalités :

  • La TV à la demande
  • La Vidéo à la demande
  • L’espace Canal+/Canalsat :
  • Les options TV
  • Le flux de télévision
  • La grille des programmes
  • La mosaïque des chaînes
  • Le Media Center
  • Les enregistrements TV
  • Les modes d’emploi
  • Les réglages du décodeur
  • Dailymotion

La navigation est assez originale puisque c’est le mur qui se déplace autour du curseur de sélection qui, lui, reste au centre de l’écran. L’animation de ce menu est fluide et agréable. Si, au départ, on a du mal à s’y retrouver au milieu de ce mur de choix, on arrive à prendre ses repères assez rapidement. Après avoir découvert cette porte d’entrée, nous avons exploré les différents menus disponibles. La classification des différents espaces permet d’atteindre facilement la fonctionnalité voulue. Néanmoins, si l’interface épurée est un atout, le minimalisme de certains services gâche un peu la fête.

Commençons par la télévision à la demande où seul M6 Replay est accessible. Les clients Canal+ peuvent profiter de la catch-up TV de la chaîne cryptée mais les abonnés au bouquet de base devront se limiter à M6. SFR ne comble pas son retard par rapport à Free ou Orange qui propose un service de catch-up TV plus riche.

Services de télévision de rattrapage de neufbox Evolution

Du côté de la vidéo à la demande, le Club Vidéo de SFR fait peau neuve. La nouvelle interface de la boutique est agréable à utiliser. La fiche d’information est constituée de deux volets : un panneau d’informations à gauche et un bandeau de choix à droite. Cette façon de diviser l’écran sera reprise au fil des différents services.

Page d'accueil du Club vidéo

La partie options TV vous permet de souscrire aux chaînes et bouquets optionnels disponibles.

Menu des options TV

Vous pouvez également consulter votre compte. Malheureusement, la page « Mon Compte » reste totalement blanche chez nous. Est-ce dû au fait que nous n’avons aucune option ou à un problème d’affichage des informations ? Toujours est-il qu’une page entièrement muette est un peu gênante.

Menu des options TV

La grille des programmes est complète et permet de naviguer facilement au sein des programmes des différentes chaînes. Le seul bémol de ce guide des programmes est son extrême lenteur d’affichage.

Grille des programmes du décodeur TV neufbox Evolution

Excepté ce défaut handicapant, la grille des programmes est très lisible et facile à manipuler. Après la sélection d’un programme, un simple appui sur la touche OK affiche un menu permettant de programmer un enregistrement ou d’obtenir un résumé du programme en question.

Informations d'un programme de la grille du décodeur TV neufbox Evolution

La mosaïque des chaînes permet en un coup d’œil de visualiser les programmes en cours de diffusion sur l’ensemble des chaînes. Cet écran est malheureusement assez long à charger mais son organisation est claire et la télécommande semble faite pour ce type de navigation.

Mosaïque des chaînes du décodeur TV neufbox Evolution

La nouvelle interface est vraiment agréable à utiliser. On peut saluer l’effort de SFR d’avoir conçu des menus intuitifs avec une esthétique plaisante. Mais tout n’est pas rose. En effet, l’interface souffre de plusieurs défauts dont une lenteur à l’affichage de certaines parties comme le guide des programmes. On regrette également de ne pas pouvoir désactiver les effets de transition entre les écrans. Si l’animation de passage d’un menu à un autre est amusante au départ, elle peut rapidement devenir lassante. Après la partie consacrée aux services audiovisuels, penchons-nous sur les possibilités de réglages offertes par le décodeur. Le menu donne également accès à des modes d’emploi qui sont en fait des vidéos commentées pour mieux comprendre le fonctionnement du décodeur. Enfin, nous verrons ce que donne le service Dailymotion sur cette nouvelle interface.

Si vous êtes un peu perdu avec ce nouveau décodeur TV, SFR a eu la bonne idée d’intégrer un guide dans son menu d’accueil. Accessible en appuyant sur la touche « Modes d’emploi », cette partie donne de nombreuses informations sur le fonctionnement et le maniement de ce boîtier TV sous la forme de vidéos commentées.

Menu des modes d'emploi du décodeur TV neufbox Evolution

Vidéo des modes d'emploi du décodeur TV neufbox Evolution

Ces vidéos sont bien pensées, elles permettent aux néophytes de mieux appréhender le décodeur en plus de l’habituel guide d’installation sur papier même si le langage est parfois noyé dans des phrases aux reflets publicitaires. Malheureusement, il n’y a que peu de vidéos accessibles pour le moment, celles concernant les enregistrements, le media center ou encore le time shifting sont annoncées comme « disponibles prochainement ».

Vidéo indisponible des modes d'emploi du décodeur TV neufbox Evolution

La partie consacrée aux réglages est divisée en plusieurs sections :

  • Page de diagnostic
  • Synchronisation de la télécommande
  • Installation TNT
  • Préférences
  • Paramètres

Menu des réglages du décodeur Tv neufbox Evolution

Grâce aux deux choix situés sous les icônes, il est possible de verrouiller la configuration actuelle ou de restaurer les réglages par défaut.

Au niveau des différentes sections, SFR n’a pas fait beaucoup d’efforts. La page « Préférences » permet d’afficher ou non l’aide dans les menus et de gérer les sources pour la vidéo, l’audio et les sous-titres. Seule la source vidéo est sélectionnable avec la possibilité de choisir parmi l’ADSL ou la TNT ou encore l’ADSL HD et la TNT HD quand cela est possible. Les parties consacrées à l’audio et aux sous-titres restent, quant à elles, totalement muettes.

Page de préférences du décodeur Tv neufbox Evolution

Réglages de la source du signal du décodeur Tv neufbox Evolution

La page de diagnostic est, elle aussi, plutôt minimaliste. Seules quelques informations sont accessibles comme l’adresse IP du décodeur ou la version du firmware.

Diagnostic du décodeur Tv neufbox Evolution

Les sections consacrées à la synchronisation de la télécommande et à l’installation de la TNT n’appellent pas de commentaire particulier. Les deux remplissent leurs fonctions simplement et sans entrave.

Attardons-nous maintenant sur la section dédiée aux réglages. Une fois que nous avons cliqué sur l’icône et entré le code de déverrouillage, nous nous retrouvons face à cinq choix :

  • Gestion vidéo
  • Gestion audio
  • Gestion de l’énergie
  • Code parental
  • Enregistreur numérique

Les pages consacrées aux choix vidéo et audio sont plutôt complètes. Vous pouvez y définir les sorties vidéo (Péritel, HDMI) ainsi que la résolution, la palette de couleurs utilisée (RGB, RGB étendu, YUV), les sorties audio activées ainsi que le format de diffusion (stéréo, passthrough). Si la stéréo convient pour la sortie sonore de votre téléviseur, dès lors que vous utilisez un home cinéma, il faudra opter pour passthrough afin de laisser votre ampli audio se charger de la restitution du son.

Réglages vidéo du décodeur Tv neufbox Evolution

Réglages audio du décodeur Tv neufbox Evolution

La gestion de l’énergie se limite à la définition de la durée d’inactivité avant le passage en veille du décodeur. De même, la page consacrée à l’enregistreur numérique permet simplement de sélectionner la plage de temps du time shifting (contrôle du direct). Quant à la partie dédiée au contrôle parental, elle permet de verrouiller certains accès comme l’achat de séance VoD, les réglages ou la souscription à des bouquets.

Réglages des paramètres d'énergie du décodeur Tv neufbox Evolution

Réglages du time shifting du décodeur Tv neufbox Evolution

Réglages du verrouillage parental du décodeur Tv neufbox Evolution

Au final, la partie consacrée aux réglages nous laisse une impression mitigée. D’un côté, les configurations audio et vidéo sont bien exploitées mais de l’autre, l’interface donne l’effet de ne pas avoir été complètement finie. La partie « modes d’emploi » encore en construction et les réglages minimalistes de la gestion d’énergie et de l’enregistreur numérique laissent à penser que la neufbox Evolution est encore en chantier. Mauvais point pour une offre dite premium…

L’intégration du service Dailymotion confirme l’idée que la neufbox Evolution a encore besoin de finitions. En cliquant sur l’icône du service de vidéo, nous nous sommes retrouver devant un écran noir pendant plusieurs secondes avant qu’un petit logo Dailymotion n’apparaisse pour nous faire comprendre que le décodeur n’a pas planté mais que le chargement est long.

Page d'accueil du service Dailymotion

Si le service fonctionne de façon plutôt fluide une fois l’interface chargée, il faudra prendre votre mal en patience pour accéder à la page d’accueil de Dailymotion. Mais ce décodeur est là avant tout pour permettre de regarder les chaînes de télévision. Comment se comporte-t-il face à une séance de zapping effréné ? Il est maintenant temps de voir si le slogan de cette neufbox Evolution, le fameux « Ne zappez plus, naviguez ! », se vérifie. Télécommande en main, nous avons apprivoisé cette nouvelle façon de changer de chaîne et de sélectionner des programmes.

De la même façon qu’avec une télécommande habituelle, il est possible de parcourir les chaînes dans un ordre croissant ou décroissant. Au lieu d’appuyer sur des touches + et -, il suffit d’utiliser les touches verticales du pavé directionnel. Petit bémol pour les habitués des télécommandes traditionnels : la touche haut fait défiler les chaînes dans l’ordre décroissant, la touche bas dans l’ordre croissant, la navigation est donc inversée par rapport aux télécommandes habituelles.

A la place d’un basculement direct d’une chaîne à l’autre, une animation se charge de fluidifier le changement de canal avec un effet de perspective. Cette animation permet d’apercevoir quelques informations comme le nom du programme en cours avec sa durée.

Bandeau d'informations sur le programme en cours

Si la navigation verticale permet de changer de chaîne, les touches horizontales offrent la possibilité d’obtenir plus d’informations sur la chaîne sélectionnée. Un premier appui sur la touche droite du pavé directionnel déclenche un bandeau affichant le programme à suivre ainsi que celui du soir.

Programmes suivants

Un deuxième appui n’affiche que le programme du soir et un troisième donne accès à la grille des programmes.

Grille des programmes en suivant le programme en cours

Comme nous pouvons le constater sur les illustrations ci-dessus, l’affichage de ces informations supplémentaires n’empêche pas de suivre le programme actuel puisque celui-ci continue d’être visible sur la partie gauche de l’écran.

Toujours au niveau de la navigation entre les chaînes, un appui long sur la touche haut ou bas déclenche l’affichage d’un bandeau des chaînes sur la gauche de l’écran. Cela permet de voir les programmes en cours sur les autres canaux tout en conservant l’affichage de la chaîne actuelle :

Frise de chaînes en suivant le programme en cours

En appuyant sur la touche Retour tout en regardant une chaîne, un bandeau apparaît dans la partie inférieure de l’écran. Grâce aux touches haut et bas du pavé directionnel, on peut faire défiler les programmes en cours sur les différentes chaînes tout en continuant à suivre son émission :

Bandeau de chaînes en suivant le programme en cours

Si on appuie sur la touche gauche du pavé directionnel en regardant un programme, l’écran actuel bascule sur la partie droite laissant apparaître un menu dédié à la VoD (vidéo à la demande) sur la gauche.

Affichage du Club vidéo en suivant le programme en cours

Cet écran VoD est personnalisé suivant la chaîne sur laquelle vous vous trouvez. Ainsi, en basculant vers la VoD depuis M6, vous afficherez un menu comportant un accès à M6 Replay ou au Pass Séries VIP. Si vous êtes sur TF1, ce sera le service TF1 Vision qui sera mis en avant.

Affichage du Club vidéo en suivant M6

Affichage du Club vidéo en suivant TF1

L’initiative est vraiment bonne puisque cela peut donner un chemin d’entrée supplémentaire vers les services de télévision de rattrapage de chaque chaîne. On regrette justement que SFR soit un mauvais élève dans ce domaine puisqu’il ne propose que M6 Replay et Canal+/Canalsat à la demande (accessible uniquement pour les abonnés aux bouquets). Espérons que l’opérateur a prévu d’enrichir rapidement ces services avec d’autres catch-up TV (Pluzz, W9 Replay, Direct 8 Replay…) pour que la nouvelle façon de zapper de la neufbox Evolution prenne tout son sens.

Lorsqu’on regarde une chaîne, l’appui sur la touche OK fait apparaître un menu sur la partie droite de l’écran. Plusieurs possibilités s’offrent à nous :

Enregistrement du direct en passant par le menu

  • Enregistrer : pour lancer l’enregistrement direct du programme en cours
  • Résumé : pour obtenir des informations sur l’émission sélectionnée
  • Format d’image : pour définir l’affichage suivant le téléviseur utilisé
  • Langues et sous-titres : disponible uniquement en cas de versions multilingues et/ou sous-titrées
  • Mode de réception : pour choisir la source du signal du canal sélectionné entre ADSL, ADSL HD, TNT et TNT HD

On sent qu’avec ce décodeur TV neufbox Evolution, SFR tient un concept prometteur. Le système de navigation verticale et horizontale apporte un réel plus et la télécommande est vraiment bien pensée pour cet usage. On regrette un niveau de services assez bas, l’arrivée de la neufbox Evolution aurait pu être pour SFR l’occasion d’enrichir son catalogue de catch-up TV et de services en ligne. L’opérateur aurait notamment pu profiter de l’arrivée de cette nouvelle navigation pour intégrer des widgets comme l’a fait Bouygues Telecom sur son décodeur Bbox.

Pour ce qui est de l’utilisation quotidienne, ce décodeur remplit parfaitement son rôle. Après un petit temps d’adaptation, tout devient rapidement intuitif. Espérons seulement que SFR prévoie d’améliorer la réactivité de l’ensemble et de donner la possibilité de couper les transitions animées entre les chaînes qui donnent parfois une impression de lenteur. Le décodeur est fourni avec un disque permettant de stocker jusqu’à 200 Go de données. Cet espace permet de copier des fichiers du réseau local mais il peut être utilisé pour enregistrer des programmes TV. C’est à cette fonction que nous allons nous intéresser maintenant en testant les différentes possibilités d’enregistrement.

Enregistrer des programmes

La méthode la plus simple pour enregistrer un programme consiste à appuyer sur le bouton rouge de la télécommande quand vous regardez un programme. A partir de ce moment-là, l’enregistrement est lancé et il ne vous reste qu’à en déterminer la fin grâce aux choix affichés à l’écran.

Enregistrement du direct avec la touche rouge de la télécommande

Vous pouvez également passer par la touche OK pour faire apparaître le menu donnant la possibilité de lancer un enregistrement. Le résultat est le même que précédemment mais vous rajoutez une étape supplémentaire, il vaut donc mieux passer par l’enregistrement direct avec la touche dédiée de la télécommande.

En plus des enregistrements immédiats, vous pouvez en programmer d’autres de deux façons distinctes. La première, la plus facile, consiste à aller dans la grille des programmes et, une fois que vous avez sélectionné le programme voulu, il faut appuyer sur Ok puis choisir « enregistrer ».

Enregistrement d'un programme à partir de la grille

L’autre méthode est plus complexe mais elle permet plus de personnalisation. Il faut aller dans le menu d’accueil puis sélectionner Enregistrements, puis aller sur Programmer pour arriver sur une page permettant de définir plusieurs paramètres d’enregistrement :

Enregistrement manuel

Vous pouvez donc définir le jour, l’heure, la chaîne mais également une périodicité d’enregistrement. Ceux qui ont l’habitude de manipuler un magnétoscope ne seront pas perdus.

Au final, nous avons donc plusieurs façon d’enregistrer des programmes qui devraient répondre aux principaux besoins des abonnés. Petit bémol toutefois, lors du lancement d’un enregistrement, l’affichage a tendance à saccader pendant quelques secondes. Et, pour être pointilleux, il aurait été judicieux de permettre de programmer un enregistrement ditrectement depuis la touche rouge de la télécommande dans la grille des programmes plutôt que de passer à chaque fois par un menu supplémentaire.

Lire les programmes enregistrés

Les vidéos enregistrées sont accessibles depuis la partie « Enregistrements » du menu principal. La section « Voir » dresse la liste des enregistrements effectués.

Liste des enregistrements effectués

Lorsque vous visionnez un enregistrement, un appui sur la touche OK déclenche l’affichage d’un menu sur la droite permettant notamment d’effacer la vidéo en cours. Pour ce qui est de la navigation dans la vidéo, il suffit d’utiliser les touches de la télécommande pour effectuer des avances ou des retours rapides ou encore pour mettre la lecture sur pause. Ce sont ces mêmes touches qui vont servir au contrôle du direct. Ceux qui ont déjà eu entre leurs mains un décodeur avec disque dur intégré sont certainement déjà familiers avec le contrôle du direct. Cette fonctionnalité, très pratique, permet par exemple de mettre en pause la diffusion du programme d’une chaîne pour reprendre le visionnage plus tard.

Lorsque vous regardez une chaîne, un simple appui sur la touche lecture/pause de la télécommande fige l’affichage du programme. Le magnétoscope numérique prend alors le relais pour enregistrer le flux. Il vous suffit ensuite d’appuyer une nouvelle fois sur la touche lecture/pause pour voir la suite du programme en différé.

Pause du programme avec le contrôle du direct

Il est également possible, lorsque vous regardez une émission, d’effectuer un retour en arrière pour revoir un passage qui vous a échappé. Vous avez ensuite le choix de reprendre le direct ou de continuer à suivre le programme en différé.

Retour à la diffusion en direct

Si cette fonctionnalité était déjà présente sur le précédent décodeur TV, le contrôle du direct s’intègre parfaitement dans l’interface du boîtier neufbox Evolution et la télécommande en facilite l’utilisation. Entre les enregistrements des programmes et le contrôle du direct, le décodeur TV remplit bien son rôle de magnétoscope numérique. Nous allons maintenant voir s’il est aussi performant du côté du media center. Le media center permet de lire du contenu depuis le réseau local, un espace de stockage branché sur le modem-routeur ou directement sur le décodeur. Alors que le décodeur basique de la neufbox ne brillait pas forcément pour son côté multimédia, qu’en est-il avec cette nouvelle génération de boîtier TV ?

L’accès au media center se fait par le menu d’accueil. Mais, lorsque vous insérez une carte SD ou un support de stockage dans un port USB, l’interface le détecte et vous demande si vous voulez explorer le contenu à l’aide du media center.

Détection d'un périphérique USB

Vous pouvez lire trois catégories de contenu : des images, du son et de la vidéo. Pour ce qui est des images, le décodeur affiche une compatibilité avec plusieurs formats comme le JPG, le GIF ou le TIF. Vous pouvez soit naviguer dans vos photos avec le pavé directionnel soit vous laisser guider par un diaporama.

Lecture de photos dans le media center

Pour ce qui est de la musique, nous avons pu écouter des mp3, des fichiers FLAC sans problème.

Lecture de musique dans le media center

Seul le format M4A avec encodage ALAC n’est pas reconnu, il en est de même pour le format MPC.

[tableau]
[entete]nom`format`fichier lu[/entete]
[ligne]NIN`Flac 1Mb/s 44KHz`Oui[/ligne]
[ligne]NIN`M4A Apple Audio-ALAC 1 Mb/s 44 KHz`Non[/ligne]
[ligne]Hungry Ghosts`M4A Apple Audio-AAC 128 Kb/s 44 KHz`Oui[/ligne]
[ligne]Faith no More`MPC MusepackSV7 213 Kb/s 44 KHz`Non[/ligne]
[ligne]Midlake`Flac 1 Mb/s 44 KHz`Oui[/ligne]
[ligne]Heartbreak`MP3 190 Kb/s 44 KHz`Oui[/ligne]
[/tableau]

Concernant la lecture de vidéos, l’une des fonctions les plus populaires d’un media center, cette neufbox Evolution se montre assez coopérative. La plupart de nos fichiers ont été reconnus et lus sans problème. Le point noir du décodeur réside dans son incapacité à restituer les pistes sonores aux formats DTS et DTS-HD alors que, sur le site Internet de SFR, ils font partie de la liste des formats décodés.

Lecture de vidéo avec le media center

Lecture de vidéo avec le media center

[tableau]
[entete]Format`Codec vidéo`Codec audio`Résultat du test[/entete]
[ligne]Ironman.MKV`AVC en 1920 x 800 à 9 949 Kb/s`AC3 48 KHz 640 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Amdad.MKV`AVC en 1280 x 720 à 3135 Kb/s`AC3 48 KHz 448 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Avatar.MP4`AVC en 1280 x 720 à 1 997 Kb/s`AAC 44,1 KHz 118 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Dogskill.WMV`VC-1 WMV3 en 320 x 240 à 530 Kb/s`WMA2 22 KHz 1 canal`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Home.MP4`AVC en 1280 x 720 à 1 999 Kb/s`AAC 44,1 KHz 2 canaux`Fichier lu avec artefacts sur image[/ligne]
[ligne]Home2.MP4`MPEG-4 en 1280 x 720 à 4 867 Kb/s`AAC 44,1 KHz 1 canal`Message d’erreur[/ligne]
[ligne]Home3.MPG`AVC H264 en 1920 x 1080 à 10 Mb/s`AC3 48 KHz 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Hangover.MKV`AVC en 1280 x 536 à 4 434 Kb/s`AC3 48 KHz 640 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Robotica.WMV`WMV3 en 1440 x 1080 à 8 000 Kb/s`WMA Pro 48 KHz 384 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Shaun.DivX`DivX 5 en 624 x 272 à 3 992 Kb/s`MP3 48 KHz 160 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]SH-DIVX`DivX 5 en 720 x 406 à 1 154 Kb/s`MP3 44,1 KHz 128 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]SH.AVI`XviD en 1280 x 544 à 4 320 Kb/s`MP3 48 KHz 132 Kb/s 2 canaux`Fichier non lu[/ligne]
[ligne]Simpsons.MP4`AVC H264 en 1280 x 544 à 4 214 Kb/s`AAC 48 KHz 64 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Simpsons.MPG`MPEG-2 en 720 x 406 à 2 486 Kb/s`MP3 44,1 KHz 192 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Yuuko.MPG`MPEG-1 en 720 x 480 à 2709 Kb/s`MP2 48 KHz 128 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Cash.MPG`AVC H264 en 1280 x 544 à 4 603 Kb/s`AC3 48 KHz 448 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]9.MKV`AVC H264 en 1280 x 694 à 4 336 Kb/s`DTS 48 KHz 755 Kb/s 6 canaux et DTS 48 KHz 1 510 Kb/s 6 canaux`Vidéo sans son[/ligne]
[ligne]Story.MKV`AVC H264 en 1280 x 720 à 3 136 Kb/s`AC3 48 KHz 128 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Gang.MPG`AVC en 1920 x 1072 à 384 Kb/s`AC3 48 KHz 384 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Guignols.AVI`DivX 3 en 576 x 432 à 1 158 Kb/s`MP3 48 KHz 128 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Tintin.AVI`DivX 4 en 576 x 432 à 1 035 Kb/s`MP3 44,1 KHz 96 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Ladykillers.VOB`MPEG-2 en 720 x 576 à 5 265 Kb/s`AC3 48 KHz 448 Kb/s 6 canaux et AC3 48 KHz 384 Kb/s 6 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Inception.m2ts`VC-1 en 1920 x 1080 à 45 Mb/s`DTS-HD 48 KHz et AC3 48 KHz 640 Kb/s 6 canaux`Fichier lu sauf piste DTS-HD[/ligne]
[ligne]Ami.xvid.avi`XviD en 576 x 240 à 931 Kb/s`MP3 48 KHz 130 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Lendemain.avi`XviD en 720 x 288 à 995 Kb/s`MP3 48 KHz 96 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Smallville.avi`DivX 5 en 720 x 400 à 990 Kb/s`MP3 48 KHz 96 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[ligne]Demain.avi`XviD en 640 x 480 à 1 008 Kb/s`MP3 48 KHz 128 Kb/s 2 canaux`Fichier lu[/ligne]
[/tableau]

Nous avons testé les formats de fichier les plus courants pour une utilisation domestique. Les sous-titres, qu’ils soient inclus dans un conteneur MKV ou sur un fichier séparés (SRT ou SUB), sont également lus avec une bonne qualité d’affichage.

Lecture de vidéo avec sous-titres dans le media center

De façon générale, le media center remplit sa mission avec succès. Le décodeur se montre polyvalent avec la majorité des codecs vidéo, seule la partie audio est en retrait à cause de l’absence de gestion du DTS. Espérons que SFR résoudra rapidement ce problème afin que le boîtier TV neufbox Evolution corresponde aux caractéristiques annoncées.
Le décodeur TV neufbox Evolution se veut plus écologique que celui de l’offre neufbox classique tout en offrant plus de possibilités. Du coté de la consommation électrique, le boîtier TV est peu gourmand lorsqu’il est en fonctionnement.

[tableau]
[entete]Situation`Consommation en Watts[/entete]
[ligne]Menu d’accueil`12 W[/ligne]
[ligne]Visionnage de la télévision`12 W[/ligne]
[ligne]Enregistrement de la télévision`12 W[/ligne]
[ligne]Lecture de vidéo sur le DD interne`12 W[/ligne]
[ligne]Lecture de vidéo sur un DD alimenté en USB`15-16 W[/ligne]
[ligne]Lecture de musique sur un DD alimenté en USB`14 W[/ligne]
[ligne]Veille`11 W[/ligne]
[/tableau]

Comme nous pouvons le voir avec les mesures ci-dessus, le décodeur TV neufbox Evolution n’est pas un gros consommateur d’énergie. Toutefois, un mode veille un peu plus économe aurait été bienvenu, comme la veille profonde que l’on trouve sur le Freebox Player.Le décodeur neufbox Evolution porte bien son nom. Il ne contient pas une avalanche de nouveautés mais il vient combler certains manques de l’ancien boîtier TV neufbox. L’interface est vraiment une réussite aussi bien au niveau graphique que sur le plan de la maniabilité et la télécommande est un modèle d’ergonomie.

Décodeur neufbox Evolution et sa télécommande

Que ce soit pour regarder la télévision, lire des fichiers multimédia ou enregistrer vos programmes, ce décodeur est un bon allié. Seuls quelques détails malheureux viennent gâcher un peu le tableau comme des parties de l’interface inachevées ou la lenteur de certaines fonctions. Ces défauts sont toutefois d’ordre logiciel, SFR peut donc résoudre cela par le biais d’une mise à jour du firmware.

Avec le décodeur TV neufbox Evolution, SFR signe un nouveau départ prometteur. Après avoir cédé du terrain au niveau des boîtiers TV face à Orange, Free ou Bouygues Telecom, l’opérateur reprend du poil de la bête. Ce nouveau décodeur est une belle réponse à celui dévoilé par Orange il y a quelques mois.

Pour ce qui est de la comparaison avec le Freebox Player de l’offre Freebox Revolution, le décodeur neufbox Evolution présente des atouts et des inconvénients. Le boîtier TV de Free offre plus de possibilités (navigateur Internet, lecteur optique, jeux…) mais celles-ci ne sont pas vraiment optimisées, leur fonctionnement est donc un peu gâché.

Au final, le décodeur neufbox Evolution procure une bonne expérience utilisateur et détient un bon potentiel. Il n’y a plus qu’à espérer que SFR procède à des mises à jour rapidement pour améliorer la fluidité de l’interface et donner de la voix au DTS.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation