Partager cette actu sur :

Après avoir réalisé de nombreux tests de box, DegroupNews s’attaque aux terminaux mobiles. Pour inaugurer ce nouveau type de dossiers, nous n’avons pas choisi de prestigieux iPhone 4S ou de Galaxy S2 sur lesquels tout a été dit. Nous avons saisi l’opportunité que nous a donné SFR d’obtenir un exemplaire de son Staraddict, smartphone Android d’entrée de gamme qui fait partie des modèles Android Edition by SFR.

Boîte du Staraddict de SFR

Pour nous faire un avis sur ce produit, nous n’allons pas inonder nos pages de graphiques en tout genre et autres benchmarks divers et variés. L’angle qui nous semblait le plus intéressant est de passer une journée avec ce smartphone au cours de laquelle nous allons tenter de couvrir la majorité des utilisations : appels, envoi et réception de SMS, enregistrement photo et vidéo, surf sur Internet, lecture de musique..

Du déballage pour découvrir le terminal et ses accessoires au visionnage de vidéos dans les transports en passant par la navigation sur Internet dans la rue, nous avons retracé une journée d’utilisation normale d’un mobinaute. Le Staraddict est-il un bon compagnon multimédia de poche ? S’agit-il d’un bon choix pour un premier smartphone ? Avant de répondre à ces questions, découvrons ce SFR Staraddict.Entrons dans le vif du sujet et commençons naturellement par déballer les différents éléments que contient cette petite boîte aux couleurs de SFR. Nous trouvons donc :

Déballage du Staraddict de SFR

  • Le smartphone Staraddict
  • Un câble USB
  • Un adaptateur USB pour prise secteur
  • Un kit mains libres
  • Deux petits livrets : l’un concernant l’utilisation et l’autre listant diverses mentions légales

Concernant le téléphone en lui-même, il s’agit d’un modèle de ZTE (équipementier chinois) dont la façade a été légèrement modifiée pour SFR. En effet, les caractéristiques sont en tous points identiques au ZTE Skate, l’un des derniers smartphones du fabricant.

Sans entrer dans les détails purement techniques, ce Staraddict est alimenté par un processeur Qualcomm 800 MHz et 512 Mo de RAM. Si ces données vous paraissent abstraites, il vous faut simplement comprendre qu’avec un processeur inférieur à 1 GHz, il ne faudra pas être trop gourmand en applications.

Staraddict de SFR

Pour le reste, on se trouve dans la norme actuelle avec un écran tactile de 4,3 pouces affichant une résolution de 800 x 480 mais un nombre de couleurs limité à 65 000 (contre 16 millions sur la plupart des modèles Android actuels) . Du côté de la connectique, on retrouve l’habituel : Bluetooth 2.1, WiFi b/g/n et puce GPS. Concernant le multimédia, le SFR Staraddict peut lire les formats audio et vidéos les plus répandus (MP3, H263/264, MPEG-4, AAC, OGG…) et enregistre photos et vidéos avec un capteur 5 Megapixels doté d’un zoom 5X.

Voilà pour ce qui est de l’intérieur de ce téléphone d’entrée de gamme. Globalement, la prise en main est bonne même si la taille du terminal requiert de grandes mains. Le poids est raisonnable avec 140 g batterie comprise. En revanche, la coque plastique arrière n’est pas des plus rassurantes, les maladroits chroniques devraient vite en venir à bout.

Staraddict de SFR

Staraddict de SFR sans sa coque arrière

A signaler que le port micro-USB se trouve sur la tranche droite du téléphone. Beaucoup d’autres modèles ont ce défaut qui nuit au confort d’appel quand on recharge le terminal. Béni soit le jour où tous les smartphones auront cette prise située sur la tranche inférieure comme c’est le cas sur iPhone !

Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, il est temps de voir comment se comporte le SFR Staraddict pendant une journée type d’utilisation !Pas de surprise au niveau de l’interface, nous sommes face à un Android 2.3 Gingerbread pur jus. SFR n’a ajouté aucune surcouche, ce qui est plutôt appréciable. L’opérateur a simplement ajouté des petites applications maison commme SFR Répondeur, SFR TV, SFR Jeux ou Appliscope.

Appels

Pour ce qui est des communications vocales, le téléphone est agréable. La qualité d’écoute est bonne et le micro parvient à capter la voix avec efficacité.

Rédaction de SMS

L’écran n’est pas un modèle de réactivité pour la rédaction de messages à l’aide du clavier virtuel. On sent un manque de vélocité par rapport à un rythme de frappe soutenu. Heureusement, l’inclusion native de Swype vient sauver la mise. Ce système de rédaction pratique consiste à glisser son doigt de lettre en lettre plutôt que de taper. Une reconnaissance des mouvements analyse la trajectoire et propose des possibilités de mots suivant les lettres parcourues.

Rédaction de SMS avec swype sur le Staraddict de SFR

Bilan :
Le SFR Staraddict est un bon terminal pour téléphoner. Rappelons que c’est tout de même la fonction première d’un téléphone mobile. Pour ce qui est des messages écrits, le manque de réactivité de l’écran peut être handicapant pour les as du clavier virtuel mais heureusement Swype permet de pallier ce défaut dans une moindre mesure. Le Staraddict est équipé d’un appareil photo de 5 Megapixel. Si le capteur permet de prendre des photos dans une résolution confortable (2 560 X 1 920 pixels), la qualité des clichés réalisés reste perfectible.

Loin d’égaler les optiques équipant les Samsung ou les Sony Ericsson actuels, l’appareil photo du Staraddict se situe au niveau d’un compact d’entrée de gamme d’il y a un ou deux ans. Bref, s’il peut servir d’appareil photo d’appoint pour partager des photos par MMS, l’affichage des clichés sur un grand écran montre les limites du capteur. Et si la lumière ambiante n’est pas éclatante, l’image se transforme rapidement en fouillis de pixels.

Photo prise avec le Staraddict de SFR

Les paramètres de l’appareil photo sont assez complets puisqu’on peut choisir le mode de mise au point, le niveau ISO, le contraste, la netteté ou l’exposition grâce à un menu déroulant. Même chose pour la vidéo, plusieurs réglages s’offrent à nous (qualité, encodage audio et vidéo…).

Enregistrement vidéo avec le Staraddict de SFR

La qualité est plutôt bonne notamment dans les changements d’ambiance lumineuse mais on regrette que l’enregistrement soit limité à du 640 X 480.

Bilan :
Pour ce qui est de l’enregistrement d’images et de vidéos, le Staraddict montre donc quelques faiblesses. Il peut servir d’appareil photo de dépannage mais ne comptez pas sur lui pour capturer vos précieuses photos de vacances. De plus, après avoir filmé une poignée de séquences et pris quelques photos, la jauge de batterie descend dangereusement. Voilà qui laisse présager une autonomie très limitée.Le Staraddict est livré avec plusieurs jeux installés. Enfin, il s’agit surtout de versions d’essai qui nécessiteront le passage par le tiroir caisse pour obtenir les jeux complets.

Les jeux sont plutôt orientés casual avec Zuma, Tetris ou encore Monopoly. Les jeux ne souffrent pas de ralentissements mais la médiocre qualité de l’écran nuit à la jouabilité. En effet, on se retrouve souvent à répéter les gestes pour que le téléphone prenne en compte les mouvements.

La faible réactivité de l’écran n’est pas vraiment gênante dans les jeux de réflexion ou de carte mais elle devient rapidement handicapante pour les jeux d’action ou d’adresse. Ainsi, une partie de Fruit Ninja tourne vite au cauchemar. En effet, l’écran ne prend en compte que les gestes très appuyés et, de plus, on observe un temps de latence important entre le moment où on effectue le geste et l’instant où il est pris en compte.

Fruit Ninja sur le Staraddict de SFR

A priori, cela ne vient pas de ralentissements du système mais d’une faible réactivité de l’écran. Nous avons essayé des jeux plus gourmands en ressources comme Pocket Legends et le terminal se comporte bien, affichant les animations sans saccade. Le seul problème vient encore de l’interface tactile hasardeuse qui empêche de jouer dans des bonnes conditions.

Pocket Legends sur Staraddict de SFR

Bilan :
Si vous comptez remplir des grilles de sudoku ou jouer au pendu, vous n’aurez pas de souci. Par contre, pour ce qui est des jeux demandant de la réactivité, vous subirez certainement des revers à cause du temps de latence dans le traitement des mouvements. Comme pour l’enregistrement photo/vidéo, le fait de jouer met à mal la batterie. N’espérez pas accumuler les sessions de jeu sans passer par la case recharge sous peine de voir votre téléphone s’éteindre. Si un smartphone sert avant tout à communiquer, il devient de plus en plus un couteau suisse multimédia servant de lecteur vidéo d’appoint ou de baladeur mp3. Voyons comment s’en sort le Staraddict à ce niveau.

Les fans de vidéo de chats seront-ils comblés ?

Google oblige, l’application Youtube est directement implantée sur le téléphone. L’interface étant similaire sur l’ensemble des mobiles Android, nous nous contenterons de juger la fluidité de fonctionnement et la qualité d’affichage.

Sur des vidéos de faible qualité, nous ne constatons pas de différences par rapport à d’autres smartphones aux écrans mieux lotis. Par contre, dès qu’on passe sur des vidéos HQ, l’écart se fait sentir.

Vidéo de Big Buck Bunny sur Staraddict de SFR

Par rapport à un Sony Ericsson Xperia X8 et à un Motorola Milestone 2 qui vont afficher les détails fins et offrir une image précise, l’écran du Staraddict conserve un flou ambiant sur les vidéos HQ. L’affichage des vidéos reste fluide mais on constate un réel manque de définition de l’écran.

Pour ce qui est de la lecture vidéo à partir d’un fichier situé sur la carte SD, il faut être très vigilant sur le format de vos fichiers. Les vidéos trop gourmandes (HD ou avec un bitrate élevé) ne sont pas lues correctement et il faudra passer par la case réencodage pour optimiser vos fichiers.

Le meilleur compromis que nous avons trouvé reste l’utilisation du format 3GP avec un encodage en MP4 avec un bitrate de 600 Kb/s. Pour l’audio, nous avons privilégié l’AAC avec un échantillonnage assez bas 22 KHz à 96 Kb/s. Si les vidéos en haute définition tournent sur d’autres terminaux équipés de processeurs plus puissants, le Qualcomm 800 MHz montre ici ses limites en terme de gestion de vidéos.

Les fonctions de baladeur sont-elles au point ?

Comme tout smartphone qui se respecte, le Staraddict possède un lecteur de fichier audio. La qualité sonore est de bonne facture et l’interface est agréable à utiliser.

Lecture de musique sur le Staraddict de SFR

Le terminal conçu par ZTE remplit parfaitement son rôle de baladeur mp3 mais ne profite pas de fonctionnalités supplémentaires comme cela peut être le cas avec d’autres constructeurs. On pense notamment à Motorola dont le lecteur audio permet d’afficher les paroles grâce à TuneWiki.

Bilan :
Pour ce qui est du multimédia, le Staraddict s’en sort convenablement. Il remplit son rôle de baladeur vidéo et audio d’appoint pour usage nomade mais se montre un peu capricieux pour ce qui est de la compatibilité des formats. Et, encore une fois, l’écran montre rapidement ses limites en termes de définition.A première vue, nous serions tentés de dire oui. Avec son grand écran de 4,3 pouces, le Staraddict est un terminal propice à la navigation sur le web. La taille d’affichage est agréable pour visiter des pages web et permet de lire du texte facilement sans s’éreinter les yeux.

Navigation web sur le Staraddict de SFR

Toutefois, le manque de définition se fait sentir sur les images et on a rapidement une impression de voile flou permanent. Le confort de navigation est également mis à mal par le manque de précision de l’écran tactile.

Navigation web sur le Staraddict de SFR

Il arrive fréquemment de devoir appuyer plusieurs fois sur les liens pour que le clic soit prise en compte. Même chose pour le scroll ou le zoom, les mouvements ne sont pas systématiquement reconnus et il faut souvent répéter le geste avec insistance pour que l’action soit prise en compte.

Bilan :
Les petits défauts du Staraddict prennent de l’importance lors de séances de navigation web. Une agréable petite séance de surf peut rapidement se transformer en bataille de clics intempestifs à cause de la faible réactivité de l’écran.Après plusieurs heures passées avec le Staraddict, le bilan est mitigé. Deux points noirs viennent gâcher le tableau de ce qui aurait pu être un bon smartphone d’entrée de gamme : l’écran et l’autonomie. En effet, la batterie se vide rapidement dès qu’on sort d’un usage purement téléphonique. Si vous comptez vous servir des fonctions GPS, vidéo ou web du Staraddict, il faudra avoir recours au chargeur au mois une fois toutes les 24 heures.

L’écran tactile et l’autonomie de la batterie sont deux paramètres sont importants dans le choix d’un téléphone. A quoi bon investir dans un téléphone à écran tactile si celui-ci ne vous facilite pas la vie ? Et pourquoi opter pour un smartphone si vous devez vous promener avec votre chargeur pour profiter des fonctions un peu plus gourmandes en énergie qu’un simple envoi de SMS ?

Dans quel cas choisir le SFR Staraddict ?

Si vous optez pour un forfait d’entrée de gamme (Carré Connect 2 heures à 29 €/mois), le Staraddict revient à 29,90 € (249,90 € pour le mobile seul). Ce positionnement est peu judicieux puisque, pour 9,90 €, vous pouvez avoir un Sony Ericsson Xperia X8 (219,90 € sans forfait) qui, même s’il est plus ancien, se révèle de meilleure qualité dans l’ensemble. Avec un peu de chance, vous pouvez également attraper un Samsung Galaxy S reconditionné pour moins de 10 euros mais la disponibilité est limitée.

HTC ExplorerPour 19,90 €, le modèle Explorer de HTC semble être la meilleure solution pour le choix d’un premier smartphone (mobile seul à 239,90 €). Si vous pouvez dépasser la barre des 30 €, orientez vous plutôt vers les Samsung Galaxy Ace et Nexus S, tous deux proposés à 49,90 € avec le Carré Connect 2 heures.

Le modèle estampillé SFR n’est pas assez agressif sur le prix pour faire face à des produits concurrents, certes plus anciens, mais d’une qualité globale supérieure. Le Staraddict sera la cible privilégiée de ceux qui veulent un téléphone léger, avec un écran de 4,3 pouces sans débourser trop d’euros.

Le téléphone fabriqué par ZTE pourrait être un bon allié pour un utilisateur occasionnel mais la faible réactivité de son écran et son autonomie réduite l’empêchent de remplir ce rôle. SFR et le constructeur chinois reverront-ils leur copie pour un futur Staraddict 2 ?

>>> Cliquez ici pour découvrir le SFR Staraddict <<<

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation