L’Europe s’intéresse à l’usage du mobile en avion

8
AVR
2008
Partager cette actu sur :

Avion Lufthansa
La Commission européenne propose une série de mesures pour encadrer l’usage du téléphone mobile en vol en Europe

Après une vague de tests effectués par différentes compagnies, la Commission européenne se penche sur l’utilisation du mobile en avion. Air France avait déjà innové en permettant l’utilisation des SMS en vol au mois de décembre. Plus récemment, la compagnie Emirates a autorisé les appels vocaux durant un vol commercial entre Dubaï et Casablanca (voir news ici). L’Europe envisage un développement rapide de cette utilisation du mobile et juge nécessaire un encadrement minimum afin d’harmoniser les licences et structures des différents pays.

A ce titre, deux mesures ont été adoptées le 7 avril :

  • une recommandation de la Commission pour une approche harmonisée des licences qui encouragera la reconnaissance mutuelle entre les autorisations nationales pour les services de communication mobile à bord des avions
  • une décision de la Commission qui définit les paramètres techniques harmonisés des équipements embarqués pour l’utilisation des téléphones portables à bord dans l’espace aérien européen, permettant aux États membres de reconnaître les licences des autres États pour la communication mobile en vol sans entraver le bon fonctionnement des réseaux mobiles au sol

Cockpit vu de nuitCes deux règles ont pour but d’harmoniser les technologies employées et les licences nécessaires. En clair, un avion immatriculé en France, en Allemagne ou en Espagne pourra continuer à proposer les services de téléphonie pendant qu’il survole un autre pays européen.

Viviane Reding s’enthousiasme de cette avancée : « Nous espérons maintenant que les opérateurs seront transparents et innovants dans leurs offres de prix. La téléphonie mobile à bord peut devenir un nouveau service très intéressant, en particulier pour les personnes en voyage d’affaires qui doivent pouvoir communiquer où qu’elles soient, où qu’elles aillent. Cependant, si les consommateurs reçoivent des factures de téléphone excessives, le service ne les intéressera pas. Je demande également aux compagnies aériennes et aux opérateurs de créer les conditions nécessaires à bord des avions pour que ceux qui veulent utiliser les services de communication en vol ne dérangent pas les autres passagers. »

Il n’est pas question de réglementer les tarifs, la Commission européenne espérant que les opérateurs proposeront des offres abordables. Toutefois, la Commission précise qu’elle surveillera attentivement « le niveau et la transparence des prix facturés aux consommateurs ». Plusieurs opérateurs et compagnies aériennes envisagent de lancer ce service au courant de l’année 2008. Les globe trotters aériens rivés à leur mobile seront ravis.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus