A 10:11 dans Fibre optique, Free

La 4G avec 10 Go de données sans surcoût chez Free Mobile ?

5
JUIN
2013
Partager cette actu sur :

Carte SIM Free MobilePendant que SFR, Orange et Bouyges Telecom s’activent pour ouvrir leurs réseaux 4G sur le territoire, du côté de Free, le silence radio est de mise. Mais c’est sans compter sur les Freenautes qui commencent à s’impatienter et à tirer des plans sur la comète. Un article publié par Univers Freebox agite la communauté des fans de Free. Selon un lecteur, Free Mobile proposera son offre 4G au même prix que la 3G avec un fair use de 10 Go. Ces spéculations relèvent-elles de la science fiction?

Un article publié sur le site d’Univers Freebox a mis le feu aux poudres au sein de la communauté des Freenautes. Se basant sur l’analyse d’un de ses pointilleux lecteurs, le site émet l’hypothèse que l’offre 4G de Free serait commercialisé au même prix que son offre 3G. En outre, le lecteur, se basant sur la méthode employée par Free pour inclure les appels en illimités vers l’Algérie, prédit que Free Mobile proposera un fair use de 10 Go de data avec son offre 4G. Pures spéculations d’un lecteur en mal de notoriété ou raisonnement clairvoyant ?

Actuellement, les trois opérateurs se démènent pour ouvrir leurs réseaux 4G dans tout l’Hexagone mais Free ne communique pas du tout sur ce sujet. Ce silence alimente donc toutes les rumeurs. Xavier Niel n’étant pas avare de surprises, on se doute que le trublion de l’Internet prépare quelque chose mais quoi ?

Xavier NielDébut Avril, le fondateur de Free ne cachait pas son intérêt pour le très haut débit mobile et laissait entendre que malgré sa non détention de licences 4G dites en or, son réseau était capable d’émettre en 4G. « Les antennes 3G que nous installons depuis notre arrivée peuvent également accueillir la 4G. », déclarait Xavier Neil à 01Net. En d’autres termes, Free est capable à tout moment d’offrir de la 4G avec ses infrastructures. Un autre poids lourd de Free précise cette situation d’attentisme. Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, a déclaré :  « La 4G nous apparaît comme une évolution nécessaire de la 3G, mais pas, à court terme, comme la révolution des débits et des usages promise par certains […] Les débits théoriques élevés ne pourront être atteints en ville qu’au prix d’une densification rendue difficile par les réticences de bon nombre de collectivités à l’installation de nouveaux sites. »

La stratégie de Free est donc claire. L’opérateur se place en spectateur attentif et regarde le comportement des consommateurs vis-à-vis de la 4G chez les autres opérateurs tout en se tenant prêt à dégainer son offre à tout moment. Dans les prochains jours, l’ANFR (l’Agence Nationale des Fréquences) publiera les chiffres du déploiement d’antennes 4G par opérateur. Free en posséderait déjà près de 800 soit pratiquement autant que SFR.

Les Freenautes vont devoir s’armer de patience car Xavier Niel a fait sienne la maxime de La Fontaine :« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. »

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus