Partager cette actu sur :

Antenne relaisAprès avoir tenté de rassurer les MVNO sur les conditions qui leur seront faites sur les futurs réseaux mobiles 4G, Eric Besson évoque le cœur du sujet : le montant que l’attribution de ces fréquences devrait rapporter à l’Etat et les obligations de couverture qui incomberont aux opérateurs sélectionnés.

Vendredi dernier, l’ARCEP annonçait par communiqué de presse le lancement prochain de l’appel à candidatures autour de l’attribution des bandes de fréquences 800 MHz et 2,6 GHz, destinées au déploiement des réseaux mobiles 4G.

En outre, le régulateur national rappelait que des autorisations temporaires et localisées sont également délivrées afin de permettre aux acteurs de la téléphonie mobile d’effectuer des expérimentations techniques.

Par ailleurs, Eric Besson, ministre en charge de l’économie numérique, a précisé fin novembre que les fréquences seraient proposées en quatre lots et que l’attribution prendrait en compte les conditions faites aux MVNO.

2 euros
Dans une interview accordée à l’agence Reuters, celui-ci donne davantage de détails. Bien que le prix de réserve des lots de fréquences n’ait pas encore été fixé, le ministre estime que l’attribution des licences 4G pourrait rapporter jusqu’à 2 milliards d’euros à l’Etat.

Et malgré le désaccord larvé qui semble avoir pris place entre le gouvernement et l’ARCEP, Eric Besson a assuré à l’antenne d’Europe 1 qu’il serait demandé que 99 % de la population soit couverte en très haut débit mobile par au moins deux opérateurs en 15 ans.

Jeunes MobileS’il s’agit pour le ministre d’un « taux ambitieux, exigeant », on sait que le gendarme des télécoms souhaitait des délais plus courts, de l’ordre de 10 à 12 ans, et une obligation de couverture plus contraignante de 90 % de la population au niveau de chaque département ou des trois-quarts du territoire national.

Néanmoins, pour tirer le maximum de bénéfices de l’attribution de ces bandes de fréquences, l’Etat est contraint de revoir ces critères à la baisse. La délivrance des autorisations devrait intervenir au cours du premier semestre 2011.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation