FacebookTwitterGoogle+

Logo du CSALe CSA a revu sa copie sur la diffusion des extraits sportifs sur Internet. Malgré le mécontentement des chaînes et des Fédérations, il maintiendra le droit de diffusion d’extraits sportifs pour les chaînes mais n’autorisera pas les sites Internet à les utiliser.

Finalement, les chaînes de télévision et les fédérations sportives sont parvenues à limiter la diffusion d’extraits sportifs. Craignant que leur diffusion déprécie les droits du sport à la télévision, les chaînes et les fédérations ont fait pression sur le gouvernement et la Commission européenne. Il faut dire que les droits de diffusion sont payés excessivement cher par les chaînes (Al Jazeera a dépensé 61 millions d’euros pour diffuser 133 matchs de football sur BeIN Sport en 2012) et représente la principael source de financement des fédérations.

joueur de footballSous la pression du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Commission européenne, le CSA a maintenu la durée des extraits à 90 secondes contre 60 secondes auparavant pour les chaînes qui ne disposent pas des droits mais les acteurs du net n’auront pas le droit de les diffuser.

Si pour de nombreux sites Internet, cette limitation est problématique, elle ne change pas grand chose pour les internautes. Les extraits seront donc présents sur les chaînes de télévision et sur les services de télévision de rattrapage sur Internet. En outre, pour les événement sportifs internationaux, les internautes du monde entier postent des extraits sur YouTube.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation