A 10:21 dans Internet

Une cyberattaque massive ralentirait l’Internet mondial

28
MAR
2013
Partager cette actu sur :

cyber defense hacker pirateSi votre connexion a subi quelques ralentissements, il se peut que pour une fois, cela ne provienne pas de votre opérateur. Depuis 10 jours, Spamhaus, une entreprise genevoise recensant des spams est la cible d’une cyberattaque massive qui aurait entraîné des perturbations sur le réseau mondial. L’hébergeur CyberBunker, connu pour abriter des spammers, est visé.

La cybercriminalité vient de franchir un nouveau pas vers la démesure. Jusqu’à présent, quand un site était attaqué il n’y avait que lui qui subissait des dégâts mais aujourd’hui, il semblerait que la guerre numérique cause des dommages collatéraux.

Depuis 10 jours, Spamhaus, une entreprise basée à Genève connue pour sa lutte contre le spam a été victime d’une cyberattaque de type « déni de service », c’est-à dire que le site se retrouve saturé par un nombre insupportable de requêtes.

Pour Spamhaus, l’origine de l’attaque proviendrait de l’hébergeur néerlandais CyberBunker réputé pour abriter des spammers et des attaques de ce style. Hasard ou coïncidence, cette attaque a débuté après que Spamhaus a placé CyberBunker sur sa liste noire déclarant qu’il était un paradis pour les cybercriminels. En outre, l’hébergeur aurait été aidé de pirates informatiques d’Europe de l’Est.

virusSpamhaus est particulièrement détesté des pirates qui lui reprochent son pouvoir auprès des opérateurs. Sven Olaf Kamphuis qui se présente comme le porte-parole des pirates explique cette attaque par un abus de pouvoir de Spamhaus : « Spamhaus a emmerdé des tas de gens ces dernières années en faisant du chantage aux fournisseurs d’accès à internet et aux opérateurs pour qu’ils déconnectent des clients sans la moindre décision de justice ou sans le moindre processus juridique. »

Submergé par ce bombardement de requêtes, Spamhaus a dû faire appel à CloudFlare, une communauté de webmasters, qui protège les sites de ce genre d’attaque. Pour Matthew Prince, l’ampleur de l’attaque a été telle qu’elle a ralenti le trafic Internet mondial. « Nous avons vu des encombrements, principalement en Europe où la plupart des attaques étaient concentrées, qui ont touché des millions de personnes même s’ils ne surfaient pas sur des sites en rapport avec Spamhaus ou CloudFlare. »

Cependant, pour certains experts en informatique, même si l’ampleur de l’attaque est sans précédent, elle n’a pas pu ralentir le trafic mondial. Malgré ses 300 gigabits de données par seconde envoyées sur le site de Spamhaus, cela ne serait pas suffisant pour gêner des centres d’échanges qui gèrent des quantités de données de l’ordre du térabit par seconde.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus