A 9:12 dans Jeux

L’Express du lundi : Palaiseau suscite de l’intérêt, Iliad arrête les jeux d’argent en ligne

29
OCT
2012
Partager cette actu sur :

Train Express

Au cours de la semaine précédente, deux informations ont attiré notre attention : des opérateurs de réseaux d’initiative publique veulent participer à l’extinction du cuivre à Palaiseau et Iliad arrête les activités de jeux en ligne de Chilipoker et Chilipari.

L’extinction du cuivre réjouit les opérateurs des RIP

Fleure Pellerin, ministre de l’économie, a annoncé une expérimentation d’extinction du cuivre dans la ville de Palaiseau. L’ensemble des foyers et entreprises de la ville seront amenés à abandonner la traditionnelle boucle locale cuivre pour migrer sur des accès en fibre optique. Afin de favoriser l’émergence du très haut débit, la ville de Palaiseau éteindra ses infrastructures de boucle locale cuivre en 2014.

Altitude Infrastructures, Covage et Axione, trois opérateurs présents sur les RIP, souhaitent être associés à ce projet. Ils estiment que « cette expérimentation doit être un lieu d’élaboration collective des règles garantissant le déploiement d’un FTTH mutualisé, accessible et ouvert partout en France. »

Sites de jeux d’argent en ligne : Iliad arrête les frais

L’aventure dans les sites de jeux d’argent en ligne d’Iliad (la maison mère de Free) aura tourné court. Deux ans après avoir obtenu de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) sa deuxième licence pour commercialiser des services de poker en ligne, Iliad a mis définitivement un terme à ces activités. Le 25 octobre, l’abrogation de la licence a été publiée au Journal Officiel.

cartes de pokerAprès avoir accumulé près de 4 millions d’euros de pertes nettes, dont 2,87 millions rien que pour l’année 2011, et après avoir généré 1,2 million de chiffres d’affaires, Iliad a mis terme cet été à ses deux sites Chilipoker et Chilipari. Les internautes n’ont, semble-t-il, pas été emballés par ces jeux d’argent.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus