A 13:59 dans Fibre optique

Fibre optique : le Conseil général des Alpes-Maritimes prend la relève des opérateurs privés

19
FEV
2013
Partager cette actu sur :

Fibre optique et arobaseQuand les opérateurs privés refusent de couvrir en très haut débit des zones à faible densité de population, les pouvoirs publics n’ont d’autres choix que de faire le travail à leur place. Pour apporter la fibre optique à 70 % du territoire des Alpes-Maritimes non couvert par des projets privés, le Conseil Général propose son intervention et se fixe l’objectif d’une couverture complète en 2020.

Apporter du 100 Méga à Isola 2000, voilà l’objectif d’Eric Ciotti, le président du Conseil régional des Alpes-Maritimes. Confronté au refus des opérateurs privés de déployer la fibre optique dans le haut pays, le conseil général a décidé d’intervenir lui-même.

Eric CiottiLe département des Alpes-Maritimes est divisé en trois zones où le déploiement du FTTH ne se fait pas au même rythme. Dans la zone bordant le littoral, les opérateurs sont à pied d’œuvre.Dans moyen pays, les opérateurs privés se sont engagés à apporter la fibre d’ici 2020. Enfin, dans le haut pays, personne ne s’est porté volontaire.Pourtant elle représente 70 % de la superficie du département mais moins de 10 % de la population.

Dans sa volonté de réduire la fracture numérique, le Conseil régional a décidé de financer lui même les 300 à 560 kilomètres de fibres nécessaires pour couvrir les 99 communes concernées. Pour y parvenir, toutes les solutions techniques sont envisagées comme l’utilisation de fourreaux existants ou de lignes à haute tension. Cependant, ce projet a un coût. Rien que pour fibrer cette zone, le Conseil général estime qu’il faudrait investir entre 140 à 180 millions d’euros. Pour parvenir à un objectif de couverture de la zone d’ici 2020, Eric Ciotti espère que l’Etat prenne en charge la moitié de l’investissement et le département entre 50 à 60 millions d’euros, le reste provenant d’autres sources de financement probablement comme la Région Provence Alpes Côte d’Azur et l’Union Européenne.

Déploiement FTTH dans les Alpes-Maritimes

Les Alpes-Maritimes sur les traces des Yvelines

Cette initiative du Conseil général des Alpes-Maritimes, vient à la suite de celle lancée par le Conseil général des Yvelines le 9 février dernier, qui a décidé de prendre en charge le financement sur 7 ans du réseau très haut débit sur les 160 communes non couvertes par les opérateurs privés. Sur les 157 millions d’euros investis, le Conseil général des Yvelines en financera 96 millions, 24 millions proviendront de l’Etat par l’intermédiaire du Grand Emprunt, 20 millions des aides de la Région, et 17 millions d’euros de l’investissement des Établissements Publics de Coopération Intercommunales (EPCI).

Déploiement du FTTH dans les Yvelines

La volonté d’Eric Ciotti de fibrer le haut pays des Alpes-Maritimes est louable. Toutefois, si on comprend que l’Etat participe au financement de communes des Yvelines proches de la Capitale, on peut avoir des doutes sur sa participation à la couverture en fibre optique en très haut débit de villages du parc du Mercantour.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus