FacebookTwitterGoogle+

Fibre optique et arobaseC’est officiel, France Télécom-Orange, la mairie de Palaiseau et des représentants du gouvernement ont annoncé que cette ville serait la première de France à basculer définitivement dans la fibre optique. L’opérateur historique mènera une expérimentation qui le conduira à fermer son réseau cuivre. D’ici 2014, tous les habitants n’auront d’autre choix que de se raccorder au très haut débit.

Comme nous l’avions écrit dans nos colonnes le 21 septembre, France Télécom-Orange, Claire Robillard, Maire de Palaiseau, François Lamy ministre délégué chargé de la ville et Fleur Pellerin ministre de l ‘Économie numérique ont annoncé que Palaiseau sera la première ville de France à basculer dans le tout fibre optique.

Logo OrangeD’ici fin 2013, tous les Palaisiens (simples habitants, professionnels ou entreprises) seront invités à migrer définitivement sur une offre très haut débit. L’opérateur mettra en œuvre et testera les procédures permettant de basculer du réseau cuivre vers un réseau 100% fibre ouvert à tous sur lequel tout opérateur pourra s’appuyer afin de proposer ses offres à ses clients palaisiens. La migration définitive sur le réseau sera achevée en 2014.

Le but de ce test grandeur nature est de favoriser le déploiement de la fibre optique et de mieux « comprendre l’impact de cette technologie sur l’attractivité numérique d’une ville, ainsi que de mesurer le développement et la transformation des usages . », précise le communiqué d’Orange.

Ce test va dans le sens de ce que prônent une majorité d’experts à savoir qu’il faut obliger les consommateurs à basculer sur la fibre à l’image de ce qui a été fait pour le passage à la télévision numérique. Actuellement, parmi les raisons qui retardent le déploiement de la fibre optique, il y a la difficulté pour France Télécom, mais aussi pour l’Etat, d’abandonner la rente du cuivre et du côté des utilisateurs l’absence d’usages où le très haut débit est indispensable.

Déploiement de la fibre optique sur le plateau de Saclay

Le choix de Palaiseau est intéressant à plus d’un titre. Non seulement cette ville compte près de 30 000 habitants, mais aussi des entreprises et surtout, elle fait partie du projet de fibrage du plateau de Saclay, surnommé la Silicon Valley européenne.

L’annonce du « switch off » de Palaiseau risque d’être une date clé dans le chantier de la fibre optique en France, celle où la France a décidé d’accélérer sa révolution numérique.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation