Partager cette actu sur :

Fibre optiqueLe gouvernement a décidé de se pencher sérieusement sur la transition du réseau cuivre vers les nouveaux réseaux très haut débit notamment ceux en fibre optique. Une mission gouvernementale chargée d’encadrer ce passage commencera à plancher sur le sujet début juillet.

Pour que le passage du réseau cuivre au réseau fibre optique de la ville de Palaiseau à la fin de l’année ne reste pas un acte isolé, le gouvernement, par la voix de Fleur Pellerin, à donné son feu vert à une mission pour encadrer cette transition. « La coexistence prolongée de réseaux à haut débit et à très haut débit est susceptible, à court et moyen termes, de freiner la progression du très haut débit […] La boucle locale cuivre montre aujourd’hui ses limites et ne semble pas à même de répondre aux besoins croissants en débit de la population, ni de soutenir le développement de l’économie et tout particulièrement de l’économie numérique », précise la lettre de mission.

Début juillet, la mission dirigée par Paul champsaur réunira Yves Rome et Pierre Hérisson, les députés Gwenegan Bui et Patrice Martin-Lalande, les économistes Martin Cave et Jacques Cremer, le conseiller d’État Jean Marimbert, les anciens dirigeants d’opérateurs Jacques Champeaux et Franck Esser, ainsi que Roland Courteille et Sophie Rognon, représentant des réseaux d’initiative publique et Catherine Tiquet, experte en déploiement de réseaux à très haut débit.

Elle étudiera les modalités de l’extinction du réseau cuivre de France Télécom et proposera des solutions en adéquation avec le calendrier du déploiement de la fibre optique. Les travaux de cette mission sont très attendus puisqu’ils donneront un véritable cadre au déploiement du très haut débit.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation