A 11:58 dans Fibre optique

Les acteurs de la fibre s’organisent avec la FIRIP

21
JAN
2013
Partager cette actu sur :

FTTH Fibre optiqueUn peu plus d’un mois après sa création, la FIRIP a organisé sa première réunion régionale à Valence. Le but de cet événement était de présenter plus en détail la fédération et ses objectifs aux différents acteurs rhônalpins concernés par les RIP.

Face au poids des opérateurs nationaux, il apparaît nécessaire pour des acteurs de plus petite taille de trouver des leviers communs pour faire entendre leur voix. C’est dans cette optique qu’est née la FIRIP, Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique, au mois de décembre 2012.

La FIRIP a donc débuté l’année 2013 avec une première réunion régionale qui s’est tenue à Valence le 18 janvier. Cet événement fut l’occasion de dresser un bilan du premier RIP de France, le réseau Ardèche Drôme Numérique (ADN) qui compte plus de 2 000 km de fibre optique.

Fibre optiqueHervé Rasclard, Premier Vice-Président du Conseil Général de la Drôme et Président du Syndicat Mixte ADN, a dévoilé quelques chiffres concernant ce RIP. Grâce à l’action d’ADN, près de 12 000 foyers qui ne pouvaient accéder au haut débit sont aujourd’hui éligibles. Les départements de l’Ardèche et de la Drôme sont passé de 50 % de foyers dégroupés à 96 %, soit 360 000 logements.

Le bilan est donc relativement positif puisque 37 000 foyers ont choisi une offre sur le réseau ADN où, au total, 23 opérateurs sont présents (particuliers, entreprises, collectivités). Cette action a également eu des conséquences sur l’économie puisque de nombreux travaux ont été confiés aux entreprises locales (avec 220 emplois créés en 24 mois).

Etienne Dugas, dirigeant du groupe Marais et président de la FIRIP, et Jean-Christophe Nguyen Van Sang, Délégué Général de la FIRIP, ont souligné la nécessité de valoriser l’impact économique de cette filière. La fédération aurait justement le rôle de rassembleur notamment pour « défendre les intérêts de ses membres vis-à-vis des pouvoirs publics nationaux, du régulateur sectoriel (ARCEP) et de l’Europe ».

travaux fibre optiqueAprès le collectif RFC (Référentiel Fibre Commun) qui se penche sur les questions techniques, la FIRIP propose de constituer une force de représentation pour les acteurs des RIP. La jeune fédération compte déjà 30 membres (constructeurs, équipementiers, génie civil, opérateurs…) représentant plus de 10 000 emplois et plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Grâce à la FIRIP, les acteurs des RIP comptent bien peser dans les arbitrages du nouveau plan d’aménagement numérique du gouvernement dont la présentation officielle aura lieu à la fin du mois de février.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus