A 10:15 dans Internet, Médias

Le billet d’humeur de DegroupNews : Rendez-nous Fleur Pellerin #keepfleur

4
AVR
2014
Partager cette actu sur :

Fleur PellerinIl y a deux ans nous avions émis de sérieux doutes sur Fleur Pellerin. Mais aujourd’hui, nous nous joignons à toute la communauté web pour que la ministre de l’économie numérique reste dans le gouvernement de Manuel Valls. Nous avons été conquis pour ses compétences et sa personnalité.

Rarement dans l’histoire de la Vème République, une ministre n’avait autant fait l’unanimité auprès des Français. Pourtant, malgré des compétences indéniables, une personnalité plutôt sympa et on va pas se mentir, un charme certain, Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ne sera pas reconduite dans ses fonctions dans le gouvernement de Manuel Valls.

Fleur Pellerin et Daft Punk

Encadrement des opérateurs pour le déploiement de la fibre optique, arrivée de Netflix, révision de l’Hadopi, et surtout création de la French Tech vous avez quand même bien assurée madame la ministre, par contre sur Free je vous suis un peu moins.

Pour le moment, c’est Arnaud Montebourg, l’homme qui à l’heure de la lutte contre les émissions de CO2, ne trouve rien de mieux que de ressusciter la compagnie des Mines (et pourquoi pas revenir à la locomotive à vapeur tant qu’on y est ?), qui a hérité des prérogatives de Fleur Pellerin.

Devant cette injustice, nous aussi rejoignons le mouvement initié par Stéphane Soumier de BFMTV et bien médiatisé par Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, qui a déclaré sur Twitter : « Le numérique mérite un grand ministre, ne changez rien, on l’a ! »

Depuis deux ans, chaque allocution de la ministre a été un régal tant sur la fond que sur la forme (entendre parler un ministre dans un français aussi relevé est rare, quoique monsieur Montebourg avec ses mots sortis d’un dictionnaire du 19ème siècle s’en sort bien) et sa présence nous manquera. #keepfleur et #fleurpresidente !

Finalement, les luttes de pouvoirs dans le gouvernement ressemblent à s’y méprendre à celles de Game of Thrones. Les méchants ont tendance à souvent s’en sortir.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus