A 23:58 dans Internet, Téléphonie

Forum des télécoms : l’impact de la pression concurrentielle

13
JUIN
2012
Partager cette actu sur :

Logo Les Echos ConférencesLes 13 et 14 juin a lieu la 11ème édition du Forum des Télécoms et du Net. Organisée par Les Echos, cette série de conférence donne l’occasion aux acteurs du secteur d’échanger des points de vue à propos des problématiques actuelles et futures. En cette première journée, la concurrence et la 4G étaient à l’honneur.

Pour commencer cette série de conférences du forum des télécoms et du net 2012, nous sommes rapidement entrés dans le vif du sujet avec un premier débat autour de la pression concurrentielle et des nouvelles stratégies des acteurs. Delphine Ernotte Cunci, directrice exécutive d’Orange France, indique qu’au niveau concurrentiel, l’opérateur avait devancé l’arrivée de Free Mobile en lançant Sosh ou en mettant l’accent sur Open.

Selon elle, la grande vague de mouvement d’abonnés est passée. Les offres avec engagement devraient rester majoritaires sur le marché. La directrice exécutive explique que 2/3 des clients ont besoin de services qui vont au-delà de la simple subvention du mobile comme la présence de boutiques, la possibilité d’être guidé dans l’utilisation de son mobile ou de le faire réparer.

Pour Philippe Trouchaud, associé chez PricewaterhouseCoopers, l’enjeu se situe plutôt au niveau du réseau. Avec l’explosion des usages SMS/MMS et data, la qualité du réseau est primordiale. Par rapport aux autres pays, les gens sont habitués en France à avoir une bonne qualité de réseau. Selon lui, les clients sont prêts à payer pour avoir une qualité de service supplémentaire mais les opérateurs devront faire preuve de pédagogie pour mettre en avant la qualité du réseau.

Forum des télécoms et du net 2012

La réduction des coûts est également un levier sur lequel jouer pour rester concurrentiel. Thierry Zemmour, directeur général de La Poste Télécom, revient sur l’historique de ce nouvel opérateur qui s’est lancé neuf mois avant l’arrivée de Free Mobile. Pour lui, l’arrivée du quatrième opérateur a en quelque sorte accéléré la réduction des coûts : simplification des offres et des process, automatisation des traitements en back office…

Jean Paul Tran Thiet, avocat chez White & Case, a un avis très tranché sur le rôle du régulateur dans cette concurrence. Il faut faire la différence entre l’intérêt des consommateurs à court terme et l’intérêt général à long terme. L’avocat insiste sur le fait que l’a concurrence doit également se faire dans l’innovation et pas seulement dans la sophistication des offres. Pour lui, la régulation doit être plus fine, moins présente dans le secteurs car elle peut avoir des effets pervers.

Philippe Trouchaud rebondit sur cet argument pour expliquer qu’aujourd’hui il est impossible de pénétrer sur le marché chinois ou aux Etats-Unis, qui sont pourtant peu régulés, alors que les acteurs de ces pays viennent en Europe grâce à la régulation.

Face à la réduction des coûts induite par cette concurrence exacerbée, Orange voit dans le quadruple play un levier supplémentaire. Delphine Ernotte Cunci explique que l’économie ne se fait pas au niveau du service client mais au niveau du churn. Les clients quadruple play sont plus fidèles que les autres, le taux de désabonnement est donc très bas. La Poste Mobile comte bien jouer un rôle dans le 4P. Thierry Zemmour indique qu’en zone rurale, 40 % des personnes qui viennent souscrire un abonnement La Poste Mobile n’ont pas d’accès fixe à Internet. Le groupe postal devrait donc faire son retour en tant que FAI entre fin 2012 et début 2013.

La 4G devrait également être un tremplin pour les opérateurs. Elle devrait leur permettre de mieux gérer les flux data, d’améliorer l’expérience utilisateur tout en redonnant de la valeur à leur catalogue d’offres. Chacun des opérateurs va procéder à des tests LTE d’ici les prochaines semaines dans différentes villes de France avant une ouverture commerciale qui devrait débuter l’année prochaine.

Cette conférence dédiée à l’évolution du marché concurrentiel a permis de mieux identifier les leviers sur lesquels vont jouer les opérateurs pour tirer leur épingle du jeu. Nous nous intéresserons plus en détail à la 4G au cours d’un prochain article consacré au débat sur la LTE comme réservoir de croissance au cours duquel Bouygues Telecom et SFR ont précisé leur stratégie.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus