FacebookTwitterGoogle+

logo SFR
Ce qui fait les affaires des banquiers n’est pas le souci de l’Autorité de la concurrence. Sollicité par Vivendi, la maison mère de SFR, et par Free, le gendarme de la concurrence leur a répondu qu’il s’opposerait à toute fusion des deux opérateurs.

Iliad la maison mère de Free et Vivendi, celle de SFR, se sont bien rencontrées fin novembre pour étudier une fusion des deux opérateurs. Cette information a été révélée hier par BFM Business. Toutefois, même si les banques estiment les synergies provoquées par le mariage entre SFR et Free à 1,3 milliard d’euros, l’Autorité de la concurrence n’en n’a que faire.

logo freeAprès avoir été approché par chacun deux opérateurs, le gendarme de la concurrence leur a répondu qu’il s’opposerait à une telle fusion. Si ce mariage avait lieu, le nouvel opérateur pèserait à lui seul 50 % du marché de la fourniture d’accès à Internet et ferait jeu égal avec Orange réduisant ainsi, le marché à un duopole.

D’après la chaîne d’informations en continu, ce refus catégorique aurait mis fin aux discussions entre les deux groupes. Reste la solution Numericable. En effet, en fusionnant avec un opérateur beaucoup plus petit, cela n’entraverait pas la concurrence. Cette opération permettrait à SFR d’entrer plus rapidement dans le très haut débit et à Numericable de se renforcer sur le marché.

Pour mettre au point ce projet, il est question de lever huit milliards d’euros dont 5 seraient reversés à Vivendi en contrepartie. Bien que ce projet partirait avec une dette qui peut être considérée comme un lourd handicap, les banquiers estiment les synergies à un milliard d’euros. En effet, en récupérant l’infrastructure de Numericable, SFR économiserait sur le déploiement de la fibre optique. Le réseau FTTLA de Numericable représente 8,449 millions de foyers. Cependant, Vincent Bolloré qui possède 5 % de Vivendi est opposé à une telle fusion.

Désormais que le mariage entre Free et SFR est impossible, il faut attendre la réaction de Bouygues Telecom qui pourrait y voir une opportunité pour se placer.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation