A 8:51 dans Free

Free Mobile : la nouvelle success story d’Iliad

31
AOÛ
2012
Partager cette actu sur :

Logo de Free MobileSix mois après le lancement de Free Mobile, Iliad fait un premier bilan de sa nouvelle activité. Le succès est au rendez-vous, le nouvel entrant a réuni 3,6 millions d’abonnés et totalise donc 5,4 % du parc. L’opérateur table sur 25 % de parts de marché sur le long terme.

Iliad vient de dévoiler les premiers chiffres si attendus concernant l’activité de Free Mobile. Pas moins de 3,6 millions de clients ont rejoint le nouvel opérateur durant ses six premiers mois d’existence. Au total, Free Mobile a généré 320 millions d’euros sur cette période.

Le nouvel entrant s’octroie déjà plus de 5 % de parts de marché et espère développer rapidement sa présence sur le secteur. Fort de ce démarrage dynamique, Free Mobile espère atteindre 15 % de PDM à moyen terme et 25 % à long terme. Afin de continuer à accueillir de nouveaux clients, l’opérateur prévoit d’intensifier le déploiement de son réseau, notamment dans les zones à fort trafic.

Free représente plus de la moitié des recrutements d’abonnés

Le lancement de son activité mobile a permis à Free d’accentuer la croissance de son parc fixe. Sur le premier semestre, l’opérateur représente à lui seul 54 % des recrutements haut débit. Au 30 juin 2012, Iliad totalisait 5,147 millions d’abonnés : 4,885 millions pour Free et 262 000 pour Alice.

Offre Freebox Révolution
Sur le long terme, Free mise sur une poursuite du dégroupage (les dégroupés représentent 93,6 % de son parc) et sur le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné. Iliad a obtenu un prêt de 200 millions d’euros de la BEI afin d’investir dans le FTTH et dans le haut débit.

Le chiffre d’affaires bondit de 39 %

Du côté du chiffre d’affaires, Iliad progresse notamment grâce au démarrage de l’activité mobile. Le groupe affiche un CA de 1,444 milliard d’euros sur le premier semestre, soit une progression de 39 % sur un an. Pour autant, le lancement de l’activité mobile coûte cher puisque le résultat net chute de 45 % pour atteindre 80 millions d’euros.

Free Mobile affiche logiquement des pertes liées aux investissements de son lancement. Mais cette nouvelle activité lui a permis de dominer les recrutements sur le fixe. Thomas Reynaud, directeur financier d’Iliad a indiqué : « C’est le meilleur semestre de l’histoire de Free en termes de recrutements. On bénéficie désormais de notre nouveau statut d’opérateur intégré fixe-mobile avec des synergies de coûts, des synergies de revenus. »

Free mise sur une croissance du chiffre d’affaires fixe de plus de 5 % pour l’année 2012. Globalement, le groupe souhaite atteindre un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros à l’horizon 2015. L’appétit d’Iliad est féroce, les concurrents sont prévenus.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus