Partager cette actu sur :

Logo de Free MobileLors du sommet Reuters des médias et des technologies, Thomas Reynaud, directeur financier d’Iliad, a confirmé les efforts de Free mobile pour déployer son réseau d’antennes et assure que le nouvel opérateur sera rentable d’ici quatre ans.

FacebookTwitterGoogle+

Avec un forfait à 2 €/mois, comment Free Mobile fait-il pour gagner de l’argent ? Lors du sommet Reuters des médias et des technologies, Thomas Reynaud, directeur financier d’Iliad a confirmé que pour l’instant Free Mobile ne gagnait pas encore d’argent. Malgré les 2,6 millions de clients recrutés en trois mois soit 4 % du marché, Free Mobile n’est pas encore rentable. « Nous avons toujours dit que notre activité mobile serait profitable à moyen long terme, nous le maintenons » explique Thomas Reynaud. Toutefois, même s’il ne donne pas de date, il espère faire mieux que les opérateurs européens qui ont tenté la même expérience que Free Mobile. En Espagne Yoigo a mis cinq ans pour recruter 3 millions de clients et au Royaume-Uni, Hutchinson’s a mis 9 ans pour atteindre les 10% de part de marché. Le directeur financier d’Iliad a réaffirmé que l’objectif de Free Mobile est d’atteindre 15 % à 25 % de parts de marché. Les derniers résultats semblent conforter cet optimisme. Puisqu’il prévoit de doubler la taille du groupe d’ici 2015 avec un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. Pour atteindre ce résultat, il peut compter sur ses partenariats avec Orange sur l’itinérance. Enfin, bonne nouvelle pour les abonnés Free Mobile, l’opérateur semble redoubler d’effort pour déployer son réseau. Thomas Reynaud a indiqué que Free Mobile compte déployer 2 500 antennes d’ici la fin de l’année. En 2018, Free Mobile couvrira 90 % de la population avec ses propres antennes.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation