FacebookTwitterGoogle+

Homme en colère MobileL’UFC-Que Choisir estime que les pratiques commerciales de Free Mobile sont trompeuses et vient de déposer une plainte contre l’opérateur mobile. Selon une campagne de 2465 mesures réalisées par un expert indépendant, le taux de non qualité du réseau 3G de Free Mobile en itinérance, sur des usages audio, vidéo et sur le téléchargement d’applications, serait exceptionnellement élevé. L’association de consommateurs y voit un moyen pour Free Mobile de réduire sa facture pour l’utilisation du réseau d’Orange.

Le torchon brûle entre Free et l’UFC-Que Choisir. Alors que Xavier Niel estimait, dans une interview accordée hier au Figaro, que Free servait de punching-ball permettant à ses détracteurs d’exister médiatiquement, l’association de consommateurs vient d’annoncer qu’elle portait plainte contre l’opérateur mobile pour pratiques commerciales trompeuses.

Logo de Free MobileSuite aux nombreuses plaintes de consommateurs depuis l’entrée sur le marché de Free Mobile et à la mise en garde de l’ARCEP en novembre dernier, l’UFC-Que Choisir a diligenté une campagne de 2465 mesures réalisées par un expert indépendant, en deux vagues, en Ile-de-France, à Lille et à Toulouse. Il s’agissait de « mesurer les taux de non qualité (TNQ) sur des usages audio, vidéo et le téléchargement d’une application auprès des quatre opérateurs sur leur réseau en propre et, en plus pour Free Mobile, en itinérance ».

Or, le taux de non qualité mesuré sur le réseau 3G de Free Mobile en itinérance s’avère excessivement plus élevé que sur les réseaux des opérateurs historiques ou même que sur le réseau propre de Free Mobile. Ainsi, à titre d’exemple, « pour un débit supérieur à 2 000 kb/s, le taux de non qualité pour Free en itinérance est de 78% sur YouTube contre 10% en moyenne pour les opérateurs historiques (Bouygues Telecom, SFR, Orange) et de 88% pour Dailymotion contre 7% en moyenne pour les historiques. Sur son propre réseau Free Mobile est significativement moins performant que les historiques mais enregistre des résultats bien meilleurs, le TNQ est, par exemple, de 18% à la fois pour YouTube et Dailymotion, proche des autres opérateurs ».

Free Mobile UFC Que Choisir

A partir de ces résultats, l’UFC-Que Choisir a extrapolé deux hypothèses : soit Orange, qui fournit le réseau en itinérance de Free Mobile, fait de la discrimination à l’encontre des abonnés de son concurrent, soit Free Mobile tente de décourager le transfert de données de ses abonnés en itinérance.

logo ufc que choisirDans le premier cas, l’association de consommateurs souligne que Free se serait manifesté et aurait fait entendre ses droits, d’autant que le contrat signé avec Orange interdit au premier opérateur mobile français de faire une distinction quelconque entre ses propres abonnés et ceux de Free Mobile.

C’est pourquoi il apparaît à l’UFC-Que Choisir qu’il s’agit d’une manigance de Free Mobile afin d’alléger la facture de l’itinérance due à Orange, qui pourrait s’élever à 1 milliard d’euros en 2012 et 2013. Pour le moment, Free s’est contenté de dénoncer l’approche méthodologique de l’étude de l’UFC.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation