A 10:11 dans Fibre optique

Avancée du haut débit : la France dans le monde

25
JUIL
2008
Partager cette actu sur :

StamfordLa société américaine Gartner, implantée à Stamford dans le très chic état du Connecticut, vient de mettre en ligne un état des lieux de la pénétration de l’Internet haut débit dans les foyers de divers pays et propose une estimation pour 2012.

La France n’a pas à rougir du classement établi par Gartner concernant la pénétration du haut débit dans les foyers de particuliers. A égalité avec la Suède et le Royaume-Uni en 7ème position mondiale, avec un taux de pénétration de 58 % pour 2007, la France se place juste derrière Taïwan, mais devant Singapour, le Japon, les Etats-Unis ou encore l’Allemagne.

AmsterdamEn ce qui concerne les estimations pour l’année 2012, Gartner prévoit une pénétration de l’Internet haut débit dans 73 % des foyers français, ce qui placerait le pays en 11ème position mondiale. Le peloton de tête resterait inchangé entre 2007 et 2012, constitué de trois territoires de faible superficie et de forte intensité que sont la Corée du Sud, les Pays-Bas et Hong-Kong.

Baie de Jounieh LibanLe recul d’un pays comme la France s’expliquerait par la maturité actuelle de son marché qui offre une faible marge de progression. A contrario, des pays aux marchés qualifiés d’émergeants, comme la Chine, les pays du Moyen-Orient ou la République Tchèque ont un potentiel de croissance important. De plus, Gartner mise sur le développement du WiMAX dans les grands pays ou les territoires étendus, ce qui permettraient aux Etats-Unis et au Japon d’atteindre un taux de pénétration de 77 % des foyers et de passer devant la France.

GartnerEn outre, Amanda Sabia, analyste chez Gartner, souligne que sur les marchés où l’Internet haut débit est très développé, les habitudes des consommateurs en matière de services sont bien implantées et qu’il s’agit moins pour les opérateurs d’accroitre le nombre d’abonnés que de diversifier les offres pour les rendre les plus attrayantes possibles.

Ainsi, l’étude de la société américaine ne prend pas en compte la qualité des services offerts dans les divers pays mais se contente d’énumérer ce que sont les demandes des consommateurs sur ce secteur, telles que les divertissements (VoD, jeux …) ou la télévision par Internet.

Cette analyse du secteur de l’Internet haut débit au niveau mondial enfonce donc certaines portes ouvertes. Ainsi, les pays riches sont plus équipés que les pays pauvres ou encore il est plus facile de couvrir un petit territoire à forte densité qu’un grand pays vide. De plus, l’étude ne s’intéresse qu’au taux de pénétration sans tenir compte de la qualité des lignes et des services, ce qui pourrait, à tort, laisser penser que tout se vaut. Si ce genre de classement peut flatter les ego patriotiques, il n’offre malheureusement pas de radiographie complète de l’avancement des services liés au haut débit dans le monde.

Radiographie de la Terre

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus