A 8:32 dans Orange

La bataille des offres sociales d’accès à Internet

10
FEV
2012
Partager cette actu sur :

ADSLOrange vient de modifier son catalogue d’offres et y a inclus une offre sociale d’accès à Internet. Eric Besson et Frédéric Lefebvre ont salué le « lancement de la première offre sociale de l’Internet » qui respecte à la virgule près le cahier des charges du gouvernement. Est-ce pour autant la première véritable offre sociale d’accès au réseau des réseaux ?

Une nouvelle polémique serait-elle en train de naître entre le gouvernement et les opérateurs ? Eric Besson et Frédéric Lefebvre, toujours enclins à des interventions utiles et constructives, se félicitent du lancement de la première offre obtenant le label « Offre sociale de l’Internet » par Orange.

L’opérateur vient de modifier son catalogue d’offres et lance par la même occasion son offre sociale Internet. Rappelons qu’au mois de septembre, le gouvernement a mis en place un label « Offre Sociale de l’Internet » qui serait attribué à des offres respectant les critères suivants :

  • Inclure un accès illimité à Internet et à la téléphonie fixe pour moins de 23 euros TTC, box comprise
  • Etre disponible pour les allocataires du revenu de solidarité active (RSA) socle
  • Etre sans engagement de durée, sans caution ni frais d’activation (hors frais éventuels dus à la construction d’une nouvelle ligne téléphonique)

Comme il l’avait signalé il y a six mois, l’opérateur historique sort donc une offre respectant au mot près les caractéristiques du label avec son offre à 20 €/mois et 3 €/mois de location de Livebox. Cette offre sociale Internet inclut un accès Internet jusqu’à 20 Méga et la téléphonie illimitée vers les fixes de France métropolitaine et vers les DOM. Ce forfait dual play est uniquement disponible pour les bénéficiaires du RSA, les autres publics ne peuvent souscrire à cette offre.

Ce dual play social respecte donc à la lettre les directives du gouvernement. Eric Besson et Frédéric Lefebvre se sont donc empressés de saluer le « lancement de la première offre sociale de l’Internet » qui « parachève le dispositif mis en place par le Gouvernement pour inclure l’ensemble des citoyens, y compris les plus défavorisés, dans la révolution numérique. »

Etudiant OrdinateurLe problème est justement que cette offre exclut bien des citoyens puisqu’il faut impérativement être allocataire du RSA pour en bénéficier. Qu’en est-il du salarié à temps partiel ou de l’étudiant au faible pouvoir d’achat ? Et du bénéficiaire de l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi ? Loin de nous la volonté d’entrer dans un débat social mais si Eric Besson et Frédéric Lefebvre souhaitent « inclure l’ensemble des citoyens » dans le numérique, il faudrait ouvrir ce type d’offre à tous les publics.

Discrètement, Numericable a tenté de mettre son grain de sel dans l’histoire en expliquant qu’il proposait une offre sociale à 4 €/mois. Bien entendu, elle n’inclut pas les mêmes services que celle du label gouvernemental (téléphonie limitée à la réception, inclusion de la télévision) mais elle existe depuis plusieurs mois et est ouverte à tous.

L’offre sociale d’Orange ne représente pas le meilleur rapport prix/services et on se dit que le cahier des charges du gouvernement aurait pu fixer une durée d’engagement de 12 mois (le marché du fixe est moins réactif que celui du mobile) mais ouvrir l’offre à l’ensemble de la population. En effet, il semblerait plus judicieux qu’une offre dite « sociale » soit synonyme d’ouverture à l’ensemble de la société plutôt qu’un équivalent d’offre « réservée aux pauvres ».

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus