A 10:29 dans Internet, Téléphonie

L’Internet mobile fait le bonheur des opérateurs

29
AOÛ
2012
Partager cette actu sur :

internet mobile 3G smartphoneUne étude réalisée par un consultant américain révèle que l’Internet mobile est une véritable manne pour les opérateurs de téléphonie. Même si cette technologie nécessite sans cesse de nouveaux investissements, elle est un véritable relais de croissance et annonce de belles perspectives pour les années à venir.

Une étude américaine menée par le consultant Chetan Sharma confirme le phénomène observé en France par l’ARCEP début août. L’Internet mobile explose et sera bientôt la première source de revenus des opérateurs mobiles.

Actuellement, il représente 42 % des revenus des services mobiles aux Etats-Unis soit plus de 67 milliards de dollars en 2011. Si aujourd’hui un américain paie 30 dollars par mois pour la voix et 22 dollars pour le data les courbes devraient rapidement s’inverser. En France, le parc actif de clients multimédia mobiles s’élève à 33 millions soit plus de 50 %. Quant à la consommation, grâce à l’arrivée de Free Mobile, les Français n’ont jamais autant téléphoner mais surtout leur consommation de data a explosé puisqu’elle a augmenté de 73,4 % en un an.

D’après l’étude américaine, le flux de données double presque tous les ans et en 2012, il représentera 90 % de volume total de communications, la voix ne représentant quasiment plus rien. En outre, l’arrivée de la 4G devrait encore doper cette augmentation.

Ces chiffres sont de bon augure pour les opérateurs qui trouvent de nouveaux relais de croissance mais aussi pour tous les acteurs de la filières (équipementiers, constructeurs de smartphones et développeurs de nouveaux services).

Machine to MachineEnfin une inconnue demeure. De nouveaux services vont apparaître notamment ceux liés au Machine To Machine où là encore les chiffres annoncés donnent le vertige. En effet, dans l’avenir, 150 milliards de machines et d’objets vont devenir communicants. Cependant, pour ce secteur, de nouveaux opérateurs réseau comme SIGFOX en France auront une carte à jouer. Enfin d’autres services liés à la santé, la sécurité, l’éducation, le commerce et la domotique feront appes au réseaux mobiles.

Avec cette explosion de la demande en data, les réseaux permettront-ils de suivre le rythme ou faudra-t-il craindre un effondrement comme l’a annoncé Stéphane Richard, PDG d’Orange ? Entre le développement des réseaux fixes à très haut débit et ceux en 4G, l’avenir des opérateurs de téléphonie semble radieux.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus