A 9:41 dans Internet, Téléphonie

IPv6 Jump Day : le test grandeur nature a commencé

8
JUIN
2011
Partager cette actu sur :

illustration adresse IPL’IPv6 Jump day a commencé. Ce test grandeur nature voulu par l’Internet Society auquel participent les plus gros acteurs du web mondial permettra d’évaluer les difficultés générées par ce nouveau protocole d’adresse IP. En raison de l’épuisement des adresses IPv4, l’application du protocole IPv6 est indispensable mais son application n’est pas sans risque.

C’est une date historique dans l’histoire de l’Internet puisqu’elle signe l’acte de naissance du protocole IPv6. Avec l’explosion des terminaux connectés à Internet, le système de génération d’adresse IP sous le protocole IPv4 arrive à épuisement. Selon certains experts, il ne resterait plus qu’une centaine de millions d’adresses IP en réserve. Pour palier ce problème et répondre à la demande toujours plus forte, le protocole IPv6 prendra la relève.

IPv6 day
Or, de nombreuses incertitudes demeurent sur l’application de ce protocole, notamment sa compatibilité avec l’ancienne norme. En effet, il est indispensable que toute la chaîne qui constitue le web accepte cette nouvelle norme. Du modem au site web en passant par le navigateur, un seul maillon non compatible et tout le système qui s’arrête.

C’est la raison pour laquelle, des sites comme Facebook, Google, Yahoo!, mais aussi des opérateurs comme SFR, avec l’aide de ses abonnés, participent au World IPv6 Day. Ce test grandeur nature à l’échelle planétaire va permettre de vérifier que tout fonctionne et que l’application de ce nouveau protocole ne risque pas d’entrainer un plantage mondial.

80 % des entreprises ne sont pas prêtes

erreur 404 page not found bug Cette expérimentation trouve sa raison d’être face aux statistiques montrant que cette transition a de forte chance de faire de la casse. Selon une étude menée par Infoblox, un spécialiste des solutions d’automatisation et de contrôle des infrastructures de réseaux, 80 % de entreprises estiment qu’elles ne sont pas suffisamment informées pour effectuer une migration vers l’IPv6 et une sur deux ne sait pas quels éléments de son réseau supportent la nouvelle norme.

Enfin, pour lever vos doutes, Google propose sur son site une solution pour vous dire si vous êtes prêt pour l’IPv6. C’est étrange mais la peur du passage a l’IPv6 à comme un goût de bug de l’an 2 000.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus