A 11:56 dans Internet

Li-Fi : un débit de 1 Gb/s grâce à la lumière

4
FEV
2015
Partager cette actu sur :

Aujourd’hui, les nouveaux usages tels que le streaming engendrent une explosion du trafic de données. Si le Wi-Fi permet d’assurer une bonne connexion en mobilité, de nouvelles technologies pourraient lui venir en aide et éviter à terme une saturation des ondes, à l’instar du Li-Fi qui gagne peu à peu du terrain.

FacebookTwitter

Li-Fi ampoule LEDLe Li-Fi, qu'est-ce que c'est ?

Présenté en 2012, le Li-Fi (Light Fidelity) est une technologie qui permet de transmettre du contenu par la lumière, qu'il s'agisse d'images, de sons ou de données. Elle fonctionne avec des ampoules LED et utilise le spectre optique pour établir une connexion. En clignotant à grande vitesse, les ampoules en question forment un signal imperceptible par l'oeil humain mais détecté par un terminal mobile équipé d'un adaptateur Li-Fi. Les données circulent grâce à ce signal avec un débit théorique de 1 Gb/s.

Un système inoffensif

L'avantage du Li-Fi est qu'il est non nocif pour la santé, contrairement au Wi-Fi qui provoque des interférences avec les appareils électriques et dont les ondes sont néfastes. Une bonne nouvelle pour les électrosensibles et autres phobiques des ondes.

Un complément au Wi-Fi

Le Li-Fi "offre une solution de remplacement alors que les ondes radio pourraient être saturées d’ici quelques années", explique Olivier Bouchet, chef de projet Li-Fi chez Orange. Cette technologie est une alternative au Wi-Fi plus qu'un concurrent direct : elle comporte en effet un inconvénient majeur : le Li-Fi se coupe dès lors qu'on s'éloigne de l'ampoule ou lorsque que la lumière s'éteint.

Le Li-Fi, une réalité chez les professionnels

L'an dernier, Philips testait cette technologie dans le but de proposer des solutions de géolocalisation dans des musées ou des supermarchés. Depuis, d'autres acteurs ont fait un pas vers cette technologie et équipent des sites publics ou des entreprises en Wi-Fi.

C'est le cas d'Oledcomm, une start-up pionnière dans le domaine, qui vient d'équiper le Musée Grand Curtius à Liège en Li-Fi. Le light fidelity permettra d'améliorer la visite du musée en l'agrémentant d'informations sur les oeuvres et les artistes exposés. "En passant sous les lumières situées au-dessus des oeuvres, les visiteurs verront s’afficher automatiquement des informations sur l’artiste ou son travail" explique Fawzi Amri, informaticien au sein du département de la Culture à Liège."Grâce à sa fonction de géolocalisation, précise l’informaticien, nous pourrons savoir quelles sont les oeuvres les plus regardées. Cela nous permettra ensuite de réadapter les contenus et les parcours de visites".

Une technologie en pleine émergence

Oledcomm, qui travaille sur le Li-Fi depuis près de 10 ans, entend bien équiper d'autres sites et entreprises de cette technologie révolutionnaire. D'ailleurs, "de nombreuses entreprises et organismes manifestent leur intérêt", indique Cathy Cantié, responsable des ventes au sein de la start-up.

Vers des supermarchés connectés

En France, la société Artcom se penche également sur la question et prévoit d'équiper les supermarchés grâce à son partenariat avec Intermarché notamment. Les caddies seront ainsi équipés d'un terminal mobile doté d'un adaptateur Li-Fi. "Via une transmission li-fi, le client obtient une information complémentaire sur les produits", explique Serge Brackman, gérant d’Artcom.

A quand les particuliers ?

Si cette technologie n'équipe pour le moment que les professionnels, on pourrait rapidement voir débarquer sur le marché des solutions Li-Fi à destination des particuliers. Il faudra probablement patienter un peu : "C'est comme pour le wi-fi. Il a d’abord équipé à la fin des années 90 les halls de gare et les espaces publics, puis les grands groupes. Mais il n’a réellement pénétré dans les maisons des particuliers que dix ans plus tard" explique Olivier Bouchet, chef de projet chez Orange.

Source : Challenges
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus