A 10:07 dans Fibre optique, SFR

Et si le rachat de SFR par Numericable était une bonne nouvelle pour le très haut débit ?

8
AVR
2014
Partager cette actu sur :

Patrick DrahiFinalement, la fusion entre SFR et Numericable pourrait être le catalyseur que tout le monde attendait pour accélérer le déploiement de la fibre optique en France. Hier, lors de leur première conférence de presse depuis l’annonce du rachat de la filiale de Vivendi, l’équipe dirigeante de Numericable s’est exprimé sur le projet industriel. Le très haut débit en sera la pierre angulaire.

Patrick Drahi, le propriétaire de Numericable et bientôt de SFR, a donné des précisions sur sa vision de la nouvelle entité formée avec SFR.

Le nouvel opérateur qui devrait s’appeler SFR (les dirigeants de Numericable veulent conserver la marque car selon eux elle possède une image très forte) devrait naître début 2015 si le calendrier est respecté.

C’est à cette époque que les nouvelles offres seront proposées aux consommateurs. D’après le dirigeant du groupe, elles seront simplifiées notamment dans le mobile. En effet, il faut dire que SFR se distingue de ses concurrents par des forfaits formules (les fameuses « formules Carrées ») bien fournies mais peu lisibles pour le consommateur.

12 millions de prises THD à la fin de l’année

Lors de la conférence de presse, Patrick Drahi a confirmé ce que laissait présager une telle fusion : « Notre business plan est basé sur la vente d’abonnements très haut débit » a expliqué le nouveau géant des télécoms. Il misera sur le très haut débit pour générer de la valeur. Le nouvel opérateur à venir sera le leader du marché sur le très haut débit. Actuellement, Numericable compte 5,2 millions de prises THD et SFR 1,6 million de prises en fibre optique. L’objectif de la nouvelle entreprise sera de porter le nombre total de 9 à 12 millions de prises en 100 Mb/s ou 200 Mb/s voire 1 Gb/s d’ici la fin de l’année. En outre, Patrick Drahi compte investir entre 1,8 et 2 milliards d’euros par an dans ses infrastructures pour atteindre un objectif de 45 % de parts dans la couverture très haut débit contre 25% actuellement.

La Box Numericable bientôt chez SFR ?

Cette stratégie s’impose comme une évidence, en amenant les clients sur une offre THD, SFR-Numericable n’aura plus à payer la location de la boucle locale à Orange. En outre, un abonné au câble rapporte près de 20 % de plus qu’un abonné ADSL. « L’Arpu (revenu moyen mensuel par abonné, NDLR) est de 41 euros chez Numericable aujourd’hui contre 35 à 37 euros pour l’ADSL/fibre […] nous nous apercevons qu’il y a un gain de chiffre d’affaires moyen par abonné, car le client est prêt à dépenser une dizaine d’euros supplémentaires » a précisé Patrick Drahi. Pour mettre en œuvre sa stratégie, le patron d’Altice entend lancer une nouvelle box fibre SFR et utiliser les 800 boutiques de l’opérateur pour vendre ses abonnements.

La Box de Numericable

L’arrivée d’un géant du très haut débit est une bonne nouvelle pour les consommateurs français car elle va obliger les opérateurs concurrents à se mettre au niveau dans le très haut débit et à déployer la fibre optique.

En misant sur le très haut débit, Patrick Drahi parie que le très haut débit va devenir une nécessité et que l’ADSL va rapidement être dépassé. « Les Français verront très vite que le service que nous proposons est meilleur que l’ADSL et ils paieront 2 ou 3 euros de plus par mois pour un internet vingt ou cent fois plus rapide » déclarait-il au Nouvel Obs.

Quand Quand le réseau câble fut posé dans les années 90, ses propriétaires étaient des visionnaires en avance sur leur temps. Avec la multiplication des usages gourmands en trafic de données, Patrick Drahi semble jouer le bon timing. ]le réseau câble fût posé, dans les années 90, ses propriétaires étaient des visionnaires en avance sur leur temps. Avec la multiplication des usages gourmands en trafic de données, Patrick Drahi semble jouer le bon timing.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus