Rapport d’activité de l’Agence du Numérique : où en est le Plan France THD ?

Par
23
MAR
2017
Partager cette actu sur :

L’Agence du Numérique vient de publier son rapport d’activité sur les deux dernières années, une opportunité de faire un bilan du Plan France THD, qui doit vraiment passer à la vitesse supérieure en zone rurale…

FacebookTwitter

Agence du Numérique : 100% des français en THD fin 2022

Comme prévu, l’Agence du Numérique vient de dévoiler son analyse de 24 mois d’activité jusqu’à fin 2016, concernant de nombreux sujet, avec en premier lieu ce fameux Plan France THD.

Si ce rapport confirme à fin décembre 2016 l’objectif atteint de plus de la moitié des français couverts en Très Haut Débit fixe (50,6% du territoire pour être précis), il met aussi en évidence un retard à l’allumage qui plombe pour le moment les prévisions sur le court terme.

Pour les chiffres, on reste toujours, malgré le rapport anachronique de la Cour des Comptes de fin janvier, sur un budget du Plan France THD de 20 milliards d’euros d’investissement, avec d’ici 2022 :

  • 6 à 7 milliards en zone urbaine (55% de la population de 3600 communes)
  • 13 à 14 milliards en zone rurale (45% de la population)
  • 80% des français qui seront concernés par des réseaux en fibre optique déployés… ce qui ne veut pas dire éligibles !
  • 100% des français qui seront ‘éligibles’ au THD (donc fibre, câble, VDSL2, mais aussi LTE fixe/RTTH et satellite).
La couverture en zone urbaine

Sur la zone d’initiative privée, appelée ‘les territoires urbains’, l’Agence annonce à fin 2016, 66,2% des locaux couverts en Très Haut Débit (fibre, câble, xDSL). Pour rappel, en théorie, pour les déploiements des réseaux fibre optique, on a une mutualisation des réseaux FTTH. Ils doivent être ainsi accessibles à tous les opérateurs désireux d’en profiter.

En zone très dense, la centaine des plus grosses agglomérations française, cette mutualisation des réseaux FTTH ne concerne que la partie finale à partir du pied des immeubles, chacun pouvant déployer son réseau jusqu’au logement.

Agence du Numérique : rapport d'activité 2015-2016

Pour la couverture THD fixe, au 31 décembre en ZTD (Zone Très Dense), on est à :

  •  55,4% à plus de 100 Mbps (FTTH/FTTB)
  • 10,8% entre 30 et 100 Mbps (VDSL2 et FTTLa)
  • 22,4% entre 8 et 30 Mbps (ADSL)
  • 6,5% entre 3 et 8 Mbps
  • 4,8% à moins de 3 Mbps
  • 0,1% sans connexion internet fixe !
Plan France THD : il faut encore accélérer !

Si 100% des départements et des collectivités d’Outre-Mer sont impliqués dans ce Plan France THD, avec 84 dossiers déposés, sur les territoires ruraux (Zone d’Initiative Publique), la couverture est encore loin du compte.

Ainsi, au 31 décembre 2016, la couverture THD fixe était de :

  • 5,5% à plus de 100 Mbps
  • 25,7% entre 30 et 100 Mbps
  • 38,5% entre 8 et 30 Mbps
  • 12,7% entre 3 et 8 Mbps
  • 16,3% à moins de 3 Mbps
  • 1,3% inéligible
Agence du Numérique : la couverture THD des français d'ici 2002

Soit seulement 31,2% des foyers et locaux qui sont en THD, moitié moins qu’en zone urbaine !

Notez aussi que sur la courbe du pourcentage des locaux éligibles au Très Haut Débit, on constate un retard de 5% à fin 2016, qui grimpera à 7% à fin 2017. Cela ne fait que confirmer le besoin de vraiment accélérer et de lever tous les freins qui existent encore au déploiement et à l’adoption du THD en France !

Le FTTH au-delà de 2022 : encore une dizaine de milliards d’euros à trouver ?

Selon les prévisions du Plan France THD, de 2,2 millions de prises FTTH fin 2012, on devrait atteindre les 26,7 millions de prises fin 2022.

Sur les 7 millions de prises qu’il restera à construire, cela signifiera un supplément de 8 milliards d’euros à trouver, plus encore a priori 2,5 milliards d’euros pour financer les raccordements finaux.

Et pour les territoires ruraux, si 100% d’entre eux seront supposés être couvertes en THD, ce serait à peine plus de la moitié qui devaient l’être par la fibre optique.

35% serait éligibles au THD via VDSL2/FttN et 15% via LTE fixe et Satellite, avec une stratégie de mix-technologique de transition qui est inévitable.

Enfin, après 2025, l’Agence du Numérique prévoit de 0 à 10% des foyers en zones rurale qui seront encore couverts en THD par Satellite ou RTTH (4G fixe/LTE fixe).

La couverture mobile du Plan France THD

Ce rapport indique également les actions dans le domaine de la couverture mobile des territoires. Par exemple, une enveloppe de 30 millions d’euros est définie pour le programme « Zones blanches centres-bourgs » afin de couvrir en téléphonie et 4G certaines communes oubliées.

3 582 communes ont déjà bénéficié du programme entre 2013 et 2015. 268 nouvelles sont éligibles au programme sur la tranche 2015-fin 2017, avec déjà 132 sites sur lesquels les travaux ont débuté (15,6 M€ engagés par l’Etat). Une nouvelle campagne de mesures est en cours.

Pour l’autre programme de couverture mobile de 1300 sites stratégiques, c’est une enveloppe de 73,5 M€ qui a été définie par l’Etat. Au 1er mars 2017, 95 sites sont concernés (couvrant 163 communes), pour 5,7M€ déjà engagés.

Agence du Numérique : évolution du nombre de prises FTTH Les ambitions de l’Agence du Numérique

Malgré l’élection présidentielle, la feuille de route de l’Agence du Numérique de devrait pas être remise en cause. On retrouve un consensus de tous les candidats pour accélérer encore l’adoption, le déploiement et les usages du numérique.

Que cela soit pour les particuliers, les professionnels et surtout l’administration, tous les acteurs sont unanimes sur l’importance de la transition numérique et d’une meilleure couverture, fixe et mobile.

Parmi les outils on peut citer notamment la plateforme France Mobile, la nouvelle version de l’Observatoire THD, la nouvelle version de monreseaumobile par l’ARCEP…

Antoines Darodes, Directeur de l’Agence du Numérique rappelle par ailleurs :

Nous sommes prêts à compléter et à massifier nos outils de mobilisation, d’animation et de soutien aux écosystèmes de l’innovation et du numérique. Avec un fonctionnement plus agile et un pilotage plus autonome de ses actions, l’Agence pourra encore améliorer son efficacité. "

La formule d’Henri Bergson, utilisée par l’Agence du Numérique, résume bien la situation : "L’avenir, ce n’est pas ce qui va nous arriver, mais ce que nous allons faire".

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus