FacebookTwitterGoogle+

logo SFRLa guerre des opérateurs devant les tribunaux ne s’arrête jamais. Cette fois-ci, elle sort du cadre hexagonal. SFR a déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre Orange et Free. L’opérateur au carré rouge considère que les accords entre Orange et Free constituent une entente illicite.

Décidément, l’accord d’itinérance signé entre Free et Orange reste toujours en travers de la gorge de autres opérateurs. En mars 2011, alors que les trois opérateurs avaient juré de ne jamais accorder l’itinérance 3G à Free, l’opérateur historique a donné son accord à Free d’utiliser son réseau 3G. Grâce à ce pacte, Free Mobile a pu voir le jour et Orange devrait empocher près de 2 milliards d’euros.

SFR ne décolère pas de l’hémorragie de clients et de la baisse de ses revenus mobiles provoqués par l’arrivée de Free. D’après Challenges, l’opérateur au carré rouge a déposé une plainte devant la Commission européenne fin novembre pour « acquisition de contrôle conjointe de France Télécom sur Free Mobile ». Pour SFR, l’accord entre Orange et Free constitue une entente illicite qui entrave le jeu de la concurrence sur le marché des télécommunications en France. Pour le moment, ni SFR ni Bruxelles ne souhaitent commenter cette information.

Cette action pourrait aller très loin puisque la dernière fois que des opérateurs ont été condamnés pour entente illicite, l’amende s’élevait à 534 millions d’euros. SFR doit encore s’en souvenir puisqu’il faisait partie des condamnés avec Orange et Bouygues Telecom.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation