Partager cette actu sur :

SigfoxLa panne générale survenue sur le réseau d’Orange vendredi a mis en évidence la nécessité d’une solution de secours. SIGFOX, la start-up français spécialiste de l’ultra bas débit et du Machine To Machine, propose son infrastructure comme réseau de secours.

Vendredi dernier, plus de 26 millions de personnes ont vécu le premier grandblackout des communications de l’histoire. Cette situation qui a provoqué le déplacement de deux ministres chez Orange pose clairement la question de la nécessité d’une solution de secours. Un réseau secondaire doit être en mesure de prendre le relais en cas de défaillance du réseau primaire. Pour ne pas subir les aléas du premier, le réseau de secours doit être conçu autour d’une technologie différente du premier.

SIGFOX, une jeune start-up toulousaine spécialisée dans le Machine To Machine et l’Internet des objets (Internet of Things) est actuellement en train de déployer un réseau ultra bas débit. Bien qu’il soit destiné à faire communiquer des appareils entre eux, ce réseau est compatible avec les téléphones mobiles. En cas de panne de réseau, de catastrophes naturelles ou autre situation d’urgence, le réseau de SIGFOX pourrait prendre le relais pour communiquer par SMS.

« L’idée que le réseau SIGFOX puisse être une solution aux réseaux primaires défaillants reste donc à débattre avec les autorités compétentes en matière de télécommunication. L’audit de sécurité des réseaux télécoms lancé par Fleur Pellerin, Ministre de l’Economie Numérique va tout à fait dans ce sens. La technologie SIGFOX peut être une solution rapide et efficace face à un problème de panne dont le potentiel de déstabilisation pour l’économie est absolument conséquent. » a déclaré Ludovic Le Moan, président de SIGFOX.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation