Partager cette actu sur :

SigfoxLe monde où tous les objets seraient connectés est à notre porte et c’est une start-up française qui possède la solution pour nous l’ouvrir. Partant du constat que le prix des communications mobiles freine le développement du Machine To Machine, SIGFOX, une entreprise toulousaine, a déployé son propre réseau en utilisant l’ultra bas débit. Grâce à elle, SIGFOX baisse le prix des communications M2M à moins d’un euro par an.

Il n’y a pas que les hommes qui utilisent les télécommunications, les machines aussi. Si parmi les objets connectés la voiture est souvent citée, le Machine To Machine concernent aussi toutes les secteurs de la vie quotidienne. En effet, de nombreux appareils peuvent être connectés pour être contrôlés à distance, ou pour donner l’alerte en cas de dysfonctionnement. Dans l’avenir tout sera connecté : du cartable de vos enfants, à l’animal de compagnie fugueur en passant par une plante verte qui a besoin d’eau ou l’alarme intrusion de la maison, une nouvelle ère s’ouvre. Cependant, le développement du M2M est freiné par le prix des télécommunications.

SIGFOX, une jeune start-up toulousaine fondée en en 2009 a trouvé la solution. Ce nouvel acteur des télécommunications possède un réseau entièrement dédié aux applications Machine To Machine et à l’Internet des Objets (IoT). Grâce à la technologie sans fil UNB (Ultra Narrow Band) et à son réseau cellulaire de transport de données optimisé pour les applications M2M/IoT, SIGFOX permet la gestion à distance des parcs d’équipements et d’objets communicants.

SIGFOX applications

Un réseau écolo

Contrairement aux réseaux GSM classiques, le réseau SIGFOX nécessite peu d’antennes et la consommation est 1 000 fois plus faible. Il couvre déjà toute la France et devrait bientôt couvrir l’international.

Un marché d’avenir

Le marché du M2M et de l’Internet des Objets est considéré comme un des principaux marchés porteurs des prochaines années. De nombreux secteurs ont déjà compris l’intérêt de ces innovations. ERDF installent des compteurs communicants, la domotique entre lentement dans nos foyers et même les compteurs d’eau deviennent communicants.

Aujourd’hui, on estime que 150 milliards d’objets ont besoin d’être connectés à travers le monde mais pour l’instant seulement 80 millions le sont. Plusieurs raisons expliquent ce retard mais la principale demeure le coût des connexions. Grâce au ultra bas débit, SIGFOX est en mesure de proposer la solution la moins chère du marché. La technologie UNB utilise les bandes de fréquences libres (gratuites) pour transmettre sur un spectre étroit des données destinées ou en provenance des objets connectés. Ainsi, en fonction de la volumétrie de l’application et de la classe des services demandés, les tarifs par objets connecté varient de quelques euros à 2 €/an.

SIGFOX collabore déjà à de nombreux projets comme le projet européen Ceewit, un service de localisation de places de parking inoccupées combiné à un service de paiement individuel au temps passé. Clear Channel France a aussi choisi SIGFOX pour le pilotage à distance de ses 12 000 panneaux d’affichage. Le Machine To Machine et l’Internet des objets semblent promis à un avenir radieux, serions nous à l’aube d’une nouvelle révolution comme à la fin des années 90 avec Internet ?

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation