A 10:22 dans Bouygues Telecom, Câble

Très Haut Débit : Bouygues Telecom met la pression sur Numericable-SFR

26
AOÛ
2015
Partager cette actu sur :

La tension monte d’un cran entre Bouygues Telecom et Numericable-SFR. la filiale télécoms de Bouygues réclame 53 millions d’euros à l’entreprise de Partick Drahi pour des manquements dans les accès au réseau très haut débit de Numericable-SFR.

FacebookTwitter

Les relations entre Martin Bouygues et Partick Drahi se tendent un peu plus. Quelques mois après l'offre de rachat de Bouygues Telecom par Numericable-SFR, Bouygues contre attaque en assignant en justice  Numericable-SFR. La plainte déposée devant le tribunal de commerce de Paris concerne un ancien contrat liant les deux opérateurs sur les offres d'accès au réseau très haut débit .

Depuis 2009, Bouygues Telecom commercialise des offres très haut débit (Bbox fibre) en marque blanche avec une connexion sur le réseau de Numericable et Completel. Le parc de client très haut débit connecté en FTTLA (en câble) comptait fin 2014 398 000 clients.

Aujourd'hui, Bouygues Telecom estime que Numericable-SFR ne respecte pas ses engagements et réclame 53 millions d'euros à son partenaire. Une source de l'Express proche du dossier, estime que cette plainte arrive au moment où l'Autorité de la Concurrence a validé les conditions d'ouverture du réseau câblé de Numericable-SFR à la concurrence. Pour l'opérateur, il s'agit uniquement d'une manœuvre pour renégocier les termes du contrat.

Le 31 juillet dernier, l'Autorité de la Concurrence a autorisé tous les opérateurs à utiliser le réseau FTTLA de Numericable-SFR. Or, jusqu'à présent, seul Bouygues Telecom pouvait commercialiser ses offres en marque blanche. Toujours d'après l'Express, de nombreux acteurs seraient entrés en contact avec l'opérateur pour des offres dites de gros.

Cette plainte est-elle une manœuvre pour renégocier les termes du contrat ou pour faire monter les enchères ? Fin, juin, Patrick Drahi, patron de Numericable-SFR, proposait 10 milliards d'euros pour le rachat de Bouygues Telecom. L'offre avait été rejetée, Martin Bouygues estimant que tout n'était pas à vendre.

En portant plainte contre son concurrent et en déployant son propre réseau en fibre optique (Bouygues Telecom vise 2 millions de foyers raccordés en FTTH), montre une fois de plus qu'il ne craint pas la concurrence. Le pari est osé.

   

Source : L'Express
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus