A 9:27 dans Fibre optique

L’UIT approuve la norme G.fast permettant du 1 Gbit/s sur du cuivre

18
JUIL
2013
Partager cette actu sur :

ADSLRarement une technologie n’aura aussi vite été adoptée. Dix jours après les tests d’Alcatel-Lucent et de Telecom Austria sur la technologie G.fast, l’UIT, l’Union Internationale des Télécommunications, s’est réunie à Genève pour commencer la procédure d’approbation de cette technologie. Grâce à elle, le déploiement du très haut débit pourrait connaître une accélération sans précédent.

Le 3 juillet dernier, Alcatel-Lucent annonçait être parvenu à atteindre un débit de 1,1 Gbit.s sur une ligne de cuivre longue de 70 mètres et 800 Mbit/s sur 100 mètres grâce à la technologie G.fast. A peine dix jours après ce test, l’UIT s’est réunie pour approuver cette nouvelle norme.

L’agence onusienne souhaite définir les méthode permettant de réduire au minimum le risque que des équipement G.fast causent des brouillages aux services de radiodiffusion, comme la radiodiffusion à modulation de fréquence, préparant ainsi le terrain en vue de l’approbation de la norme G.fast début 2014.

En atteignant de tels débits sur du cuivre, les opérateurs pourraient accélérer le déploiement de la fibre optique car il n’auraient pas besoin de poser les derniers mètres de fibre qui coûtent les plus chers. Actuellement, le VDSL2 est déjà une technologie permettant d’atteindre du très haut débit sur du cuivre. Malheureusement, elles ne concerne que peu de foyers. En effet, il faut être situé à moins de 1 km du central téléphonique.

Pas besoin d’experts pour le G.fast

L’UIT précise que la norme G.fast ne nécessitera pas l’aide d’un technicien car les consommateurs pourront procéder eux-mêmes à son installation. « La norme G.fast associe le débit de la fibre et la facilité d’installation de l’ADSL2 », a déclaré Les Brown, Rapporteur associé du Groupe d’experts sur la norme G.fast.

Les améliorations permanentes de la performance des lignes de cuivre pourraient permettre d’atteindre une couverture nationale en très haut débit avant 2025, objectif du gouvernement.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus