A 10:33 dans Internet, Téléphonie

Menace d’un cheval de Troie sur les smartphones Android

10
JUIN
2013
Partager cette actu sur :

android virus
Un nouveau logiciel malveillant s’attaque aux smartphones Android. Baptisé Obad, ce cheval de Troie serait le plus sophistiqué jamais connu d’après l’éditeur d’antivirus Kaspersky notamment en raison de l’impossibilité de son effacement une fois installé sur le smartphone.

Après Badnews, les smartphones Android sont à nouveau victimes d’un malware. Si vous possédez un smartphone sous Android, vous n’êtes pas à l’abri de cette nouvelle menace. L’éditeur de logiciels de sécurité pour ordinateurs et smartphones Kaspersky a découvert un nouveau logiciel malveillant.

Baptisé « Backdoor.AndroidOS.Obad.a », ce cheval de Troie est capable d’envoyer des SMS surtaxés, de télécharger d’autres malwares et de les installer sur les appareils infectés. De plus, il est aussi capable d’infecter d’autres terminaux mobiles en passant par la connexion Bluetooth.

Samsung Galaxy S4Obad est très bien dissimulé grâce à un code caché et il utilise de nombreuses failles de sécurité présentes dans Android. Une fois installé sur le terminal, il essaye d’obtenir immédiatement les privilèges de l’administrateur et le cauchemar peut commencer. « Une des caractéristiques de ce cheval de Troie est qu’il ne peut être effacé une fois qu’il a obtenu les privilèges de l’administrateur. En exploitant une vulnérabilité inconnue d’Android, les applications malveillantes profitent de tous les privilèges étendus, mais ne sont pas répertoriées comme des applications. »précise Roman Unuchek, expert chez Kaspersky Lab.

Kaspersky déclare avoir déjà prévenu Google au sujet de cette faille de sécurité. La bonne nouvelle est que ce cheval de Troie est peu répandu jusqu’à présent. Pour le moment, il ne représente que 0,15 % des infections des mobiles.

Pour se prémunir des logiciels malveillants, les propriétaires de smartphones Android peuvent installer des logiciels de protection. Certains sont gratuits comme la solution d’Avast !.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus