A 11:40 dans Internet, Téléphonie

Quand le Wi-Fi devient solaire, le mobile profite du vent

9
OCT
2008
Partager cette actu sur :

logo Wi-FiLes énergies renouvelables ont le vent en poupe. En vue de fournir un accès à Internet dans les campagnes les plus reculées, notamment là où l’électricité fait défaut, un professeur de Sao Paulo vient de développer un point d’accès Wi-Fi solaire. Le constructeur suédois Ericsson profite de l’énergie éolienne pour alimenter ses relais de réseau mobile.

La fracture numérique est toujours présente dans les pays émergents. Dans le cas du Brésil, il existe en effet un fossé monumental entre les mégalopoles du sud du pays (Rio de Janeiro, Porto Alegre, Sao Paulo…) et ce qu’on appelle le « nordeste », très rural, cohabitant avec l’Amazonie.

MobyletteAfin d’amener Internet jusque dans les zones les plus reculées du pays, un professeur de l’université de Sao Paulo, Marcelo Zuffo, vient de mettre au point une antenne Wi-Fi alimentée par l’énergie solaire. Aidé de ses étudiants, il a réussi à développer un point d’accès autonome grâce à un panneau solaire et une batterie de cyclomoteur. Pour l’instant au stade du bricolage, ce point d’accès dispose d’une autonomie de deux jours mais le professeur Zuffo envisage de lui faire atteindre dix jours.

Profitant du Wi-Fi en réseau maillé (802.11s ou « Mesh »), ce système permet à chaque client connecté de se transformer en point d’accès. Dans les faits, les terminaux du réseau forment un maillage de relais qui étendent la couverture initiale. Ce type d’initiative devrait s’allier parfaitement avec les politiques d’équipement mises en place (OLPC) pour favoriser l’accès à Internet dans les écoles des pays émergents.

Mais le Wi-Fi n’est pas la seule technologie à se lancer à l’assaut des énergies naturelles. L’équipementier Ericsson vient d’annoncer que ses stations-relais Tower Tube (mises en place depuis l’an dernier) allaient profiter de l’énergie éolienne. Il s’agit pour le constructeur de mettre en place des antennes plus écologiques et plus économes.

Ericsson Tower TubeCliquez sur l’image pour l’agrandir

Le concept des stations Tower Tube est, en premier lieu, de lutter contre la pollution visuelle en créant des antennes esthétiques, plus discrètes qu’à l’accoutumée et pouvant s’harmoniser avec le paysage grâce à des variantes décoratives. Ericsson va donc plus loin en équipant ces stations d’une turbine éolienne et de pâles de cinq mètres. Le constructeur envisage ainsi de permettre à des zones mal ou non desservies en électricité de bénéficier d’une couverture GSM.

Ericsson Tower TubeCliquez sur l’image pour l’agrandir

On sent donc qu’en ces temps où l’énergie fossile flambe et où les économies grimacent, la solution vient du côté des énergies renouvelables, plus respectueuses pour l’environnement et, surtout, bien moins coûteuses. Les finances des opérateurs ne peuvent que s’en réjouir !

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus