A 14:57 dans Marques, Téléphonie

La quatrième licence 3G à nouveau en scène

15
FEV
2008
Partager cette actu sur :

Telephonie mobile
Le Conseil d’Etat vient de valider l’étalement du paiement de la licence 3G, son attribution serait donc à nouveau d’actualité.

Selon Les Echos, l’attribution de la quatrième licence 3G est relancée. Après plusieurs mois d’incertitudes, le Conseil d’Etat vient de donner un avis favorable à l’étalement du paiement de la redevance de la licence mobile.

logo freePour rappel, c’est le 8 mars 2007 que l’ARCEP a lancé l’appel d’offres pour l’attribution de la quatrième licence mobile. Quelques mois plus tard, Free, unique candidat, s’est vu rejeter la licence faute d’un dossier convaincant au niveau financier (explications par ici). Le FAI en a profité pour demander un étalement du paiement de la licence vu la différence du marché par rapport à l’époque des premières attributions.

Cette idée a semé un vent de panique chez le trio d’opérateurs, SFR allant jusqu’à annoncer qu’il saisirait la justice si une telle facilité de paiement était accordée à un nouvel opérateur. Pendant ce temps, plusieurs rapports destinés au gouvernement prenaient clairement parti pour permettre l’émergence d’un quatrième acteur. Que ce soit dans le rapport Begbeider (lire article ici) ou celui remis par Jacques Attali, les deux sont en faveur de modalités assouplies pour l’attribution de cette licence afin que la téléphonie mobile devienne un terrain plus favorable à la concurrence.

Après plusieurs mois de remous, le Conseil d’Etat vient donc de trancher : les 619 millions d’euros de redevance pour la licence 3G pourront bénéficier d’un étalement de paiement. Il faut donc s’attendre à ce que plusieurs dossiers soient déposés pour obtenir ce fameux Graal mobile. Free essaiera sûrement de prendre sa revanche après le refus qu’il a essuyé en octobre dernier mais Numericable serait aussi intéressé par cette licence. Il ne serait également pas étonnant de voir des opérateurs étrangers profiter de l’occasion pour étendre leur terrain d’action en Europe.

Billets 100 EurosQuel que soit le futur opérateur, l’arrivée d’un quatrième acteur devrait considérablement modifier le paysage du mobile français. Les trois opérateurs ayant mis en place une entente sur les tarifs afin de limiter les assauts concurrentiels, on comprend mieux l’hostilité vis à vis d’un nouvel entrant qui viendrait casser cet équilibre.

Il faudra de toute façon attendre quelques mois avant que le gouvernement légifère à ce propos, cela laisse donc le temps aux candidats de préparer leur argumentaire et au trio d’opérateurs de mettre en place une contre-attaque.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus