A 9:28 dans Google, Marques, Médias

Le président de Canal+ s’en prend à Google et au Qatar

7
MAR
2012
Partager cette actu sur :

Bertrand Méheut PDG de du groupe Canal+Malgré la bonne santé financière du groupe Canal+, Bertand Méheut, son président, s’alarme de la concurrence déloyale des géants de l’Internet, à commencer par Google, et du Qatar. Selon lui, ils menacent la production audiovisuelle française et la présence du sport à la télévision. Dans une tribune publiée dans Le Monde, il en appelle aux pouvoirs publics.

L’offensive du Qatar dans le football français et la montée en puissance de YouTube inquiètent le président du groupe Canal+ Bertand Méheut. Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, Bertrand Méheut dénonce la concurrence déloyale des géants de l’Internet, avec Google et Apple dans la ligne de mire, et le Qatar.

googleTVRappelant le rôle que joue Canal+ depuis sa création dans la production audiovisuelle et cinématographique française ainsi que dans le football, « Chaque année, le groupe investit 600 millions d’euros dans la filière audiovisuelle française […] Le Groupe Canal+, c’est aussi 550 millions d’euros investis dans une trentaine de disciplines sportives », Bertrand Méheut met en garde les pouvoirs publics sur les effets de la concurrence sauvage à laquelle il doit faire face.

Avec la montée en puissance des plateformes de téléchargement et de streaming légale de Google et Apple, c’est tout le secteur est menacé car ces nouveaux acteurs ne sont pas soumis aux même règles fiscales. Grâce à l’installation de leur siège dans des pays comme le Luxembourg et l’Irlande, où la fiscalité est plus avantageuse, ces groupes ne contribuent pas la production de nouveaux contenus et ne soutiennent pas la production audiovisuelle française.

Devant l’appétit vorace du Qatar qui a acquis les droits de retransmission des matches de L1, de la Champions League et des championnats d’Europe des Nations 2012 et 2016, Bertand Méheut tire aussi la sonnette d’alarme. Si rien n’est fait, la présence du sport sur les chaînes gratuites disparaîtra.

Bertrand Méheut en appelle aux pouvoirs publics à qui il rappelle le principe de l’exception culturelle. Pour lui l’industrie culturelle ne peut être soumise aux mêmes règle concurrentielles que d’autres industries. Insistant sur le rôle de Canal+ dans la bonne santé du cinéma français et de son rayonnement dans le monde, le président de Canal+ appelle les pouvoirs publics à agir rapidement pour une régulation et un nouveau cadre juridique de ce secteur.

Le principe de la taxe Google risque de revenir rapidement sur le devant de la scène. De plus, en Allemagne Angela Merkel va présenter un projets de loi visant à taxer Google pour financer la presse. Si l’Allemagne décide à agir, peut-être que l’union Européenne entendra le cri d’alarme de Bertand Méheut.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus