A 9:22 dans Marques, Téléphonie

L’Express du lundi : le Blackberry Z10 débarque et des smartphones pour les facteurs

18
FEV
2013
Partager cette actu sur :

Train Express

Au cours de la semaine précédente, deux informations ont attiré notre attention : le Blackberry Z10 arrive dans les rayons des opérateurs et La Poste souhaite équiper ses facteurs de smartphones.

Le Blackberry Z10 entre en scène

La semaine dernière, le dernier né des Blackberry a fait son entrée chez Orange Mobile et Bouygues Telecom. Le Z10 est ainsi disponible en commande sur les sites des deux opérateurs ainsi que sur Sosh.
Blackberry Z10
Pour ce qui est d’Orange Mobile, le Blackberry Z10 est disponible à partir de 79 € avec un engagement de 24 mois ou à 639 € seul. Chez sosh, marque web only de l’opérateur, le terminal est proposé à 539 €. A noter que vous pouvez bénéficier d’un remboursement de 50 € pour un engagement de 12 mois minimum chez Orange et de 2 mois chez Sosh.

Du côté de Bouygues Telecom, le tarif du nouveau Blackberry démarre à 99,90 € avec un forfait engageant. En mobile seul, le Z10 affiche un prix de 639 €. Chez B&You, le terminal est présent au catalogue à 559 € mais pas encore disponible.

Chez SFR, il faudra patienter encore un peu. Le Blackberry Z10 n’est pas encore répertorié sur le site de l’opérateur.

La Poste équipe se facteurs en smartphones

Les facteurs n’auront plus d’excuses pour ne pas livrer leurs colis. Après avoir testé un smartphone dédié auprès de 1 000 volontaires, La Poste a décidé d’équiper ses 90 000 facteurs avec un terminal mobile.

Baptisé Factéo, ce smartphone leur servira à la fois à appeler et à envoyer des SMS mais aussi à réaliser de nombreuses tâches spécifiques comme enregistrer un recommandé, obtenir des informations (adresse, digicodes, étages, tarifs…) sur leur tournée via une application « Ma tournée ». Cependant, il se peut que l’équipement des facteurs en smartphones se heurte à la réticence des syndicats qui estiment que le forfait est facturé sous forme d’avantage en nature et surtout, craignent des dérives avec la géolocalisation. Mais on peut aussi voir qu’avec cette expérience, La Poste sera un laboratoire grandeur nature pour les technologies sans contact.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus