FacebookTwitterGoogle+

Logo Free MobileComme à son habitude, Free s’entoure de mystère quand une nouveauté est en route. Il faut dire que la prochaine étape de l’opérateur est de taille. Son arrivée dans le secteur du mobile est hautement stratégique et comporte des enjeux importants. Si nul ne connait encore l’offre exacte que proposera Free Mobile, on se doute déjà de la démarche qu’il adoptera.

A chaque fois qu’il s’apprête à lancer une nouvelle offre, Free cultive le goût du secret jusqu’au dernier moment. Du coup, les rumeurs vont bon train pour tenter de dévoiler ce que prépare Xavier Niel avant qu’il ne l’annonce lui-même.

Boule de cristalPour son arrivée dans le secteur du mobile, qui est un événement majeur dans l’histoire des télécoms français de ces dix dernières années, les bruits de couloir et autres fuites improvisées ne cessent de venir résonner à nos oreilles. Pas plus tard que la semaine dernière, plusieurs sites annonçaient le scoop des futurs tarifs de Free Mobile.

La guerre des tarifs aura-t-elle lieu ?

Il y a fort à parier que Free Mobile ne se contentera pas de jouer la carte du prix. Comme à son habitude, l’opérateur va dévoiler une offre agressive sur plusieurs terrains. Nous l’avons vu déjà avec la Freebox ou avec la Freebox Révolution, l’argument du prix, même s’il est déterminant dans sa communication, n’est pourtant pas le leitmotiv de l’entreprise de Xavier Niel.

Offre Free
La Freebox est avant tout arrivée avec un triple play innovant à un tarif complètement nouveau. Ensuite, les concurrents ont tenté d’aligner leurs grilles tarifaires et sont partis sur le modèle de la box distribuant trois services (Internet, téléphone et télévision).

L’offre Freebox Révolution a suivi le même schéma : on propose des services introuvables ailleurs et on fixe par la même occasion une nouvelle ligne de tarifs. Outre les appels vers les mobiles inclus, l’offre Révolution a surtout innové du côté du décodeur TV avec l’intégration d’un lecteur Blu-Ray et du disque dur transféré du boîtier TV vers le modem autorisant de nouveaux usages.

L’argument du « moins cher » ne tient pas dès lors que les services fournis ne sont pas disponibles ailleurs. Free n’a jamais communiqué en comparant son prix à celui des autres opérateurs mais en insistant sur tout ce qu’il inclut (de façon exclusive) à un tarif qu’il a lui-même défini en attendant que les concurrents se mettent à la page.

Loin du discount ou du low cost, le modèle de Free tient plus à un bouleversement des valeurs sur un marché qu’à un simple mouvement des prix vers le bas.

En partant de là, on peut penser que son arrivée sur le marché du mobile consistera en quelque chose d’autre que de simples forfaits moins chers que la concurrence. Ceci est d’autant plus vrai que l’enjeu est bien plus grand que pour l’arrivée de la Freebox Révolution.

Pour séduire des clients habitués à l’innovation, à des services inédits et exclusifs, Free devra sortir de solides atouts. C’est pourquoi une liste de forfaits reproduisant les offres actuelles mais avec une simple baisse de tarif semble peu probable. Il ne suffit pas d’être « moins cher » pour capter des parts de marché dans un secteur arrivé à maturité.

Spéculons un peu…

De notre côté, nous pensons plutôt à une offre hybride, mêlant une nouvelle façon de communiquer avec son mobile et permettant à Free d’utiliser différemment son infrastructure réseau. Dans le domaine de l’Internet fixe, Free a toujours conçu son terminal, pourquoi ne reproduirait-il pas ce schéma dans le mobile ?

Futur avec boule de cristalDoit-on s’attendre à voir débarquer un Freephone signé HTC (partenaire le plus probable à nos yeux) pour accompagner une offre dessinant les nouveaux contours de la téléphonie mobile ? Free jouera-t-il la carte de l’offre unique aux services exclusifs jamais vus ailleurs ? Voilà des perspectives bien plus séduisantes qu’un simple forfait 2 heures à 5,99 €/mois…

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation