A 10:27 dans SFR

Le rachat de Neuf Cegetel par SFR est remis en question

7
JUIL
2008
Partager cette actu sur :

logo SFR
Alors que l’OPA (Opération Publique d’Achat) de SFR sur Neuf Cegetel vient de se terminer, l’UFC-Que Choisir conteste l’opération et dépose un recours devant le Conseil d’Etat pour suspendre l’acquisition.

Le rachat de Neuf Cegetel par SFR suscite quelques animosités. L’UFC-Que Choisir conteste le feu vert donné par Bercy pour l’acquisition. L’association de consommateurs demande purement et simplement l’annulation de l’autorisation du Ministère de l’Economie accordée le 15 avril dernier.

Comme justification à ce recours, l’UFC-Que Choisir estime que Vivendi (propriétaire de SFR) n’a pas fait suffisamment de concessions par rapport à l’importance stratégique de ce rachat. Selon l’association, la plupart des engagements promis par Vivendi ont déjà été pris avant l’acquisition, les obligations restantes n’étant pas des concessions d’importance.

Logo Neuf CegetelL’argument principal d’UFC-Que Choisir reste l’atmosphère qui règne autour de cette acquisition. Neuf Cegetel, qui a maintes fois contesté la politique de groupe Vivendi par rapport à Canal + ou Eurosport, a arrêté toute procédure contre les filiales de son nouveau propriétaire et abandonne tout projet de lancement dans la téléphonie mobile. Le contraire aurait été surprenant, et on se demande pourquoi l’UFC a mis tout ce temps pour réaliser cela. L’association s’inquiète donc des répercussions de ce rachat sur le climat concurrentiel, surtout avec la création d’un duopole Orange-Vivendi, particulièrement puissant par rapport aux autres acteurs du marché.

Logo VodafoneDe plus l’association estime que ce rachat aurait dû être examiné à Bruxelles et non à Paris, du fait de la présence du britannique Vodafone dans le capital de SFR. Vivendi explique que l’opérateur britannique n’a pas de rôle à jouer dans les activités fixes de SFR si on se fie au pacte d’actionnaires. Le soutien public de Vodafone à ce rachat sert pourtant l’argumentation de l’UFC-Que Choisir.

Orange avait menacé de faire barrage à cette acquisition mais l’opérateur n’a rien engagé contre la décision de Bercy. Aucun autre concurrent n’a contesté l’OPA et l’UFC se demande si des arrangements n’ont pas eu lieu avec les rivaux du groupe : SFR devrait accorder une place de MVNO sur son réseau à un FAI et a déjà consulté Free et Dartybox. Sur le secteur de la télévision, Neuf Cegetel s’est engagé à proposer un bouquet de télévision payant supplémentaire, à côté de Canal +. Un moyen déguisé de s’arranger avec le groupe AB ?

Conseil d'EtatLa réplique d’UFC-Que Choisir est assez tardive : l’accord de Bercy date de plus de deux mois, SFR détient maintenant la quasi-totalité du capital de Neuf. La procédure de rachat a été officiellement lancée au mois d’avril (voir news ici), on peut donc se demander pourquoi l’association a mis si longtemps à réagir. Quoi qu’il en soit, si le recours de l’association est validé par le Conseil d’Etat, l’acquisition sera suspendue. Le Conseil peut également confirmer la décision de Bercy ou demander l’avis du Conseil de la Concurrence, consultation que le Ministère de l’Economie n’avait pas jugé utile de mettre en place.

Le destin de Neuf et SFR est entre les mains des Sages du Palais-Royal.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus