A 14:15 dans SFR

La fuite des cerveaux se rejoue chez SFR

14
OCT
2008
Partager cette actu sur :

Nouveau logo SFR
Les anciens cadres dirigeants de Neuf Cegetel ne paraissent pas apprécier la nouvelle politique du groupe désormais dans le giron de SFR.

Dans un communiqué de presse du 14 octobre, SFR annonce la restructuration de son comité exécutif avec le recrutement de trois nouveaux membres.

Ainsi, Pierre-Alain Allemand devient directeur des réseaux, Eric Iooss directeur général des systèmes d’information, tandis que Jean-Louis Mounier prend la tête de l’innovation et du service Factory.

Michel Paulin
Tous trois se partagent ainsi les fonctions de Michel Paulin, directeur général des réseaux, des systèmes d’information et de l’innovation, ancien numéro deux de Neuf Cegetel, qui quittera son poste le 15 octobre.

D’après un cadre du groupe cité par les Echos, « SFR a essayé de le retenir car Michel Paulin avait été identifié comme un élément de cohésion pour mener à bien cette fusion ». Son départ marquerait ainsi l’échec de la stratégie de SFR pour incorporer les cadres dirigeants de Neuf Cegetel à son organigramme.

Elephant et sourisLes différences entre les deux entreprises, notamment la supposée lourdeur de SFR face à une relative réactivité de Neuf Cegetel, seraient à l’origine de ce départ, qui fait suite à celui de Philippe de Cuverville, ancien secrétaire général de Neuf, dans la société depuis 10 ans.

Si Franck Esser, patron de SFR, et ses hommes ont su vampiriser les postes à responsabilités du nouveau groupe, il va à présent falloir qu’ils apprennent à travailler avec les contacts et les employés issus de Neuf Cegetel, sans que personne ne soit en mesure de jouer les intermédiaires à leur place.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus