A 15:14 dans

Les prétendants pour Alice se dévoilent

29
AVR
2008
Partager cette actu sur :

logo alice
Le sort d’Alice se précise cette semaine : les dépôts de candidature pour le rachat seront clos vendredi.

Ces prochains jours seront d’une importance capitale pour Alice. Calyon, la banque mandatée par Telecom Italia pour la cession de sa filiale française, a jusqu’à vendredi 2 mai pour recevoir les dossiers de candidature.

Ce mois de mai est donc la dernière ligne droite pour l’avenir de Telecom Italia France après une succession d’incertitudes concernant le sort d’Alice (lire news ici). Valorisée à hauteur de 650 millions d’euros, la vente de la filiale de l’opérateur italien pourrait atteindre un montant d’un milliard d’euros.

alice interrogationConcernant les acheteurs potentiels, nous savons que Free, Numericable et Neuf Cegetel n’ont pas caché leur intérêt pour les 900 000 abonnés haut débit d’Alice. Les dossiers de ces trois opérateurs devraient donc logiquement être sur le bureau de Calyon à la fin de cette semaine. Nous ne sommes néanmoins pas à l’abri d’un revirement de situation ou de l’entrée en jeu d’un nouveau candidat.

Neuf Cegetel venant d’être absorbé par SFR (lire article ici), la période ne serait pas la mieux choisie pour se lancer dans un achat de cette ampleur. Du côté de Free, l’investissement paraît conséquent alors que la licence 3G lui est déjà passée sous le nez faute de dossier financier solide. Il reste Numericable pour qui ce rachat deviendrait une bonne porte d’entrée dans le milieu de l’ADSL.

Le futur propriétaire d’Alice devrait être connu avant la fin du mois de mai. Plus que quelques semaines pour parier sur votre candidat favori !

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 10:37 dans

Telecom Italia vend Alice

7
JAN
2008
Partager cette actu sur :

logo aliceLa rumeur courait depuis quelques mois mais cette fois-ci, la manoeuvre est enclenchée : Telecom Italia aurait chargé une filiale du Crédit Agricole de vendre Alice.

Nous vous l’annoncions il y a quelques mois déjà (voir article ici), Telecom Italia a bien l’intention de vendre Alice et ainsi se désengager du marché français. Les rumeurs allaient bon train depuis que le l’ancien administrateur délégué, Ricardo Ruggiero, avait évoqué l’idée de se séparer d’Alice pour investir d’autres marchés…. Cette intention avait d’ailleurs été confirmée par le directeur financier de Telecom Italia, Enrico Pazzini.

La direction de Telecom Italia France avait, quelques jours après, publié un communiqué niant son éventuelle mise en vente. Mais malgré ce démenti, le milieu financier s’attendait à ce que le groupe italien se sépare d’Alice dans les mois qui suivent.

Selon Le Figaro, Telecom Italia aurait mandaté Calyon, filiale du Crédit Agricole, pour céder Alice. Avec près de 900 000 abonnés, le FAI serait valorisé entre 600 et 650 millions d’euros. Seulement, la période n’est pas la mieux choisie pour effectuer ce type de transactions. En effet, alors que l’année 2007 a vu le marché se consolider, le rachat d’Alice présente moins d’intérêt stratégique aujourd’hui.

Neuf, habitué aux achats avec AOL et Club-Internet, est lui-même en cours de rachat par SFR. Le FAI avait déclaré être intéressé au mois de novembre mais ce début 2008 n’est pas le meilleur moment pour Neuf Cegetel d’acquérir Alice.

De son côté, Free s’était dit intéressé également mais avec les investissements dans la fibre optique et la licence mobile, il aura du mal à trouver le financement nécessaire à l’acquisition d’Alice.

AliceNumericable pourrait être un candidat sérieux pour ce rachat. Avec l’arrivée de Carlyle dans son capital (voir news ici), le cablo-opérateur devrait disposer de moyens supplémentaires même si son niveau d’endettement est important. D’autant plus que Patrick Drahi (détenant 30 % de Numericable) avait annoncé que la société se lancerait dans des acquisitions prochainement.

Des opérateurs étrangers ou des fonds d’investissements pourraient s’intéresser à Alice mais les chiffres du FAI ne sont pas assez attractifs pour attirer d’importants investisseurs, sauf à un coût moins élevé.

Bref, Alice se lance dans une stratégie délicate, avec un planning mal choisi. Dans ces conditions, qui ira séduire Alice ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 10:13 dans

Qui veut d’Alice ?

13
NOV
2007
Partager cette actu sur :

alice interrogationRien ne va plus pour Alice depuis vendredi. Après une annonce de retrait du marché français puis une précision sur le fait que rien n’était encore décidé, Telecom Italia entretient un petit climat de doute alors que les FAI intéressés commencent à se manifester.

L’annonce de Telecom Italia concernant un futur retrait du marché français commence à faire son effet. Selon Matthieu Robilliard, analyste financier chez Exane-BNP Paribas, Telecom Italia « était tout à fait clair, leur activité haut débit en France est à vendre. »

Plusieurs candidats au rachat commencent à apparaître dans le paysage. Free pourrait être intéressé par un rachat, une porte parole d’Iliad ayant fait savoir que « si c’est à vendre, nous envisagerons » cette possibilité.

Selon Rob Goyen, analyste chez Dexia, Neuf Cegetel et Numericable seraient des candidats logiques. Alice serait valorisée à près de 686 millions d’euros, comptant près d’un million d’abonnés. Neuf Cegetel, qui a déjà absorbé AOL et Club Internet, pourrait être un candidat naturel. Un porte parole de l’entreprise a indiqué que Neuf Cegetel « a toujours étudié les opportunités lorsqu’elles se sont présentées » sans, toutefois, s’exprimer sur le cas d’Alice. Numericable n’a donné aucune information quant à son intérêt de reprendre le FAI.

Seuls France Telecom et Bouygues Telecom ont clairement fait savoir qu’ils ne souhaitaient pas faire d’offre pour acheter Alice.

L’histoire d’Alice au pays des FAI pourrait donc être de courte durée puisque Telecom Italia s’est lancé en France fin 2003. Avec une perte brute d’exploitation de 51 millions d’euros sur les neuf premiers mois de cette année et seulement 6 % de parts de marché, Alice connaît un flottement face à la progression des trois leaders que sont Orange (49 %), Neuf Cegetel (22 %) et Free (20 %).

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus