A 12:19 dans

Alice est à vendre : Acte II, scène 1 [MàJ]

29
FEV
2008
Partager cette actu sur :

logo alice
La vente d’Alice, début du deuxième acte

La direction de Telecom Italia, maison mère d’Alice, a annoncé au comité d’entreprise que sa filiale française était officiellement mise en vente. Cette nouvelle ne surprend personne puisque l’intention du groupe italien de quitter la France était connue depuis le mois de novembre 2007.

Pour suivre le cheminement de la vente d’Alice, regardons d’un peu plus près le fil conducteur de cette grande saga italienne : « Alice est à vendre » par Telecom Italia.

Acte I, scène 1

Avec plus de 800 000 abonnés face aux millions de clients d’Orange, Neuf et Free, la petite Alice peine à se faire une grande place dans le monde de l’ADSL. Malgré une offre intéressante sur le papier, surtout au niveau de la qualité de service et des mois offerts, le nombre d’abonnés ne décolle pas. De plus, le FAI accumule les pertes financières, provoquant le courroux des actionnaires.

Acte I, scène 2

Le 9 novembre 2007, deux dirigeants de Telecom Italia évoquent la possibilité de se séparer de leur filiale française. Riccardo Ruggiero évoque « la possibilité de sortir du marché français pour aller sur d’autres marchés ». Ces propos seront confirmés par le directeur financier de Telecom Italia, Enrico Pazzini : « Nous sommes prêts à l’envisager dans le futur. »

Nous signalions ce fait dans nos colonnes, même si ces propos restaient officieux, quand des dirigeants disent « envisager des possibilités », la décision est généralement déjà prise.

Acte I, scène 3

Le 12 novembre, Telecom Italia, pris de panique après les déclarations de ces deux dirigeants, publie un communiqué démentant la vente de la filiale française. Du moins, l’annonce précise seulement qu’aucun processus de vente n’est engagé. Entre les lignes, on peut deviner qu’Alice est à vendre mais pas encore vendue.

Acte I, scène 4

alice faiDès le lendemain, les analystes financiers commencent à évoquer le fait que la filiale Telecom Italia France est clairement mise en vente. Les réactions des FAI ne se font pas attendre, Neuf et Free laissent la porte ouverte à une possibilité de rachat. Même si Numericable ne dit rien à ce sujet, il nous semble que le câblo-opérateur serait un candidat logique au rachat pour investir le domaine de l’ADSL.


Acte I, scène 5

Alice MusicLe mois de décembre voit l’offre d’Alice s’enrichir : lancement d’Alice Music en partenariat avec EMI, ajout de nouvelles chaînes TV, suppression du dépôt de garantie pour le décodeur. Certains y verront une volonté d’attirer de nouveaux clients pour gonfler son parc et améliorer sa valorisation, d’autres en déduiront que le FAI prend les armes pour éviter la vente.

Acte I, scène 6

Les changements de postes s’enchaînent au sein de la direction italienne. Le 7 janvier 2007, Telecom Italia confirme son intention de vendre en chargeant Calyon, filiale du Crédit Agricole, de trouver un acquéreur pour Alice. Quelques jours plus tard, nous apprenons que Numericable aurait déposé un dossier de rachat. Fort de l’arrivée de Carlyle dans son capital, le câblo-opérateur est le premier à entrer en scène.

Acte I, scène 7

Alice change ses offres trois fois de suite, on sent clairement la volonté du FAI d’attirer le maximum de clients en un laps de temps très court. Alors que la nouvelle Alicebox est annoncée pour la fin du mois de mars, les salariés du centre d’appels de Bordeaux s’inquiètent de leur sort en cas de vente. Visiblement, des informations doivent circuler en interne et les employés d’Alice ne sont pas très rassurés.

(Entracte)

Acte II, scène I

La vente est officialisée le 8 février 2008. Selon la CFDT, la direction a annoncé au comité d’entreprise que la vente d’Alice aurait bel et bien lieu. Le syndicat s’interroge sur le sort des 1400 employés du FAI.

alice interrogation
Que nous réserve la suite ? Le suspens est à son comble… Nous parions sur une entrée de Numericable pour la scène 2 mais, cette saga italienne nous réserve sûrement encore quelques retournements de situation !

[Mise à Jour du 29/02/2008 à 19h] Selon le Journal du Net, un mouvement de grève serait envisagé chez Alice. Suite à l’annonce en interne de la cession du FAI, les employés pourraient se mettre en grève le 6 mars pour faire pression sur Telecom Italia et sur les potentiels futurs propriétaires au sujet de leurs emplois. A noter que le 6 mars est justement la date de l’annonce officielle de la cession d’Alice par Telecom Italia.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus