A 15:40 dans

Les Trophées DegroupNews 2008 : Alice

19
DEC
2008
Partager cette actu sur :

Trophée DegroupNews
Les Trophées DegroupNews 2008 sont, à l’image de toute cérémonie qui se respecte, sans fin. Après Neuf Cegetel hier, c’est au tour d’Alice de recevoir son flamboyant DN d’Or et sa crasseuse Casserole de la Honte.

L’année a été riche en rebondissements pour la firme transalpine, mais nous avons tout de même réussi à en isoler le meilleur comme le pire.

DN d'OrDans un marché de l’ADSL en mal d’innovation, il nous est apparu tout naturel de décerner à Alice un DN d’Or pour son souci d’intégrer des heures d’appel vers les mobiles depuis le téléphone fixe de son offre triple-play. Lancée en édition limitée au mois de février, l’initiative permettait aux clients abonnés entre le 20 février et le 31 mars 2008 de bénéficier gratuitement pendant un an de 4 heures de communication vers les mobiles par mois.

En octobre dernier, Alice, pourtant très discrète après son rachat par Free en juin, propose à nouveau 4 heures d’appel vers les mobiles à ses abonnés de zone dégroupée. Néanmoins, il s’agit cette fois d’une offre sans durée limitée. La première année est offerte et, au bout du treizième mois, l’abonnement passe de 29,95 € à 39,95 €.

Dans un secteur de l’ADSL qui refuse obstinément de proposer de véritables offres de convergence fixe/mobile au grand public, le coup d’éclat d’Alice méritait sans aucun doute la plus haute distinction de DegroupNews.

Casserole de la HonteSi le DN d’Or 2008 d’Alice est marqué du sceau de l’innovation, sa Casserole de la Honte n’est que le symbole d’une banale mauvaise gestion d’entreprise. Ce sont les décisions hasardeuses de Telecom Italia qui ont conduit l’opérateur à se séparer de sa filiale française. Cette vente, si elle est synonyme de plan de licenciement pour les employés d’Alice, aura au moins eu le mérite d’alimenter une vive saga, dont le dénouement n’a été connu qu’au mois de juin.

Dès la fin de l’année 2007, les très mauvais chiffres de Telecom Italia France laissaient présager une possible cession des activités du FAI.

Logo Alice
Ponctuée de rumeurs, de démentis et de rebondissements en tout genre, la transaction a finalement été conclue avec Iliad, maison-mère de Free.

Au final, le FAI réputé pour la qualité de sa relation client se retrouve dans le giron du trublion de l’Internet, sans que l’on sache très bien encore s’il gardera son identité propre ou non.

Dès lundi, les Trophées DegroupNews 2008 se poursuivront. Ce sera au tour de Free de se voir remettre un DN d’Or et une Casserole de la Honte.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus