A 16:32 dans Fibre optique

France THD : le gouvernement poursuit son bras de fer avec les collectivités

20
DEC
2019
Partager cette actu sur :

Le gouvernement annonce un doublement de l’enveloppe consacrée au déploiement de la fibre en zone rurale, mais ne change pas les règles du jeu.

FacebookTwitter

Fibre en zone rurale : bras de fer entre Etat et collectivités

Le dialogue de sourd se poursuit. Alors que les collectivités décrétaient hier la "mort" du plan France THD, le gouvernement "réaffirme que les engagements" dudit plan "seront tenus". Dans un communiqué diffusé cet après-midi, l'exécutif évoque désormais "une enveloppe de 280 millions d'euros d'ici à 2022". On en était resté à l'annonce initiale de 140 millions d'euros ; l'information nous avait échappé, mais c'est en effet le double qu'a récemment promis Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires, lors d'un déplacement dans l'Indre début décembre, couvert par La Nouvelle République.

Rappelant que les projets financés permettront d'équiper 92% des locaux du pays en fibre optique d'ici à 2025, le gouvernement tente donc de calmer le jeu en doublant la mise pour les 8% restants. Mais cela risque de ne pas suffire aux collectivités. Lesquelles chiffrent toujours à 6 à 700 millions d'euros l'effort que doit consentir l'Etat pour accompagner la construction des quelque 3 millions de lignes de fibre optique qui ne sont pas encore financées. En Bretagne, notamment, les élus viennent de réaffirmer qu'ils n'entendent pas fléchir sur les 200 millions d'euros qu'ils réclament depuis des mois, "sans négociation possible", rapportait hier Le Télégramme.

Casus belli

Surtout, le gouvernement reste sourd à l'autre demandes des collectivités : la remise à plat du projet de cahier des charges présidant à la distribution des nouvelles subventions. Un dispositif mis en consultation jusqu'au 22 décembre, et qui doit permettre d'aller "au-delà des objectifs du Plan France Très Haut Débit", défendent à l'unisson les ministères de la Cohésion des Territoires et de l'Economie et des Finances. Mais un casus belli pour les collectivités, pour qui que ces nouvelles règles du jeu vont faire peser davantage de charges sur les secteurs restant à équiper, les menaçant ainsi de "relégation numérique".

Leur boycott des réunions de concertation du plan France THD n'émeut pas pour autant le gouvernement. Lequel "prend acte" de l'initiative qu'il juge "regrettable" et réitère "son invitation à contribuer à la consultation en cours et poursuivra la concertation avec l’ensemble des acteurs partageant l’objectif de poursuivre le plan France THD".

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus