A 11:51 dans Free

Free Mobile présente ses tarifs aux MVNO

9
FEV
2012
Partager cette actu sur :

Logo de Free MobileFree respecte la loi. Un mois après le lancement de Free Mobile, le nouvel opérateur a présenté ses tarifs aux opérateurs virtuels qui souhaiteraient utiliser ses infrastructures. Toutefois, pour le moment, l’intérêt pour les MVNO de passer par Free Mobile reste limité puisque son réseau ne couvre que 27 % de la population.

Conformément aux décisions de l’ARCEP, Free Mobile a publié les conditions d’accès à ses infrastructures réseaux aux Full MVNO et MVNO Light. Les deux documents expliquent les conditions d’utilisation de son réseau et les tarifs.

La filiale d’Iliad rappelle que l’offre est strictement limitée aux opérateurs de réseau mobile virtuel pour leur activité du marché de détail. La revente en gros du trafic est interdite.

L’opérateur précise que l’offre est limitée au réseau 3G établi et exploité par Free Mobile. Ce qui signifie que les MVNO ne pourront pas bénéficier de l’accord d’itinérance avec Orange. Ainsi, cette offre présente peu d’intérêt puisque le réseau de Free Mobile ne couvre que 27 % de la population. Il devrait atteindre une couverture de 90 % de la population en 2018. Par ailleurs, l’accord exclut aussi le Femtocell Free Mobile, les hotspots FreeWiFi et le réseau 4G.

Tarifs Free Mobile pour les Full MVNO

Tarifs Free Mobile pour les MVNO Lights

Pour les tarifs, MVNO light et full MVNO paieront sensiblement la mêmes chose. La minute de voix et le Mo de data coûteront 5 centimes d’euro. En revanche le prix des SMS diffèrera, puisququ’un MVNO paiera 4,35 centimes contre 1 centime pour un full MVNO.

Non seulement l’offre de Free est très limitée en raison de sa couverture, mais les tarifs ont de quoi laisser perplexe. En effet, les MVNO doivent payer plus cher que les particuliers ! Rien que pour l’abonnement mensuel, les MVNO doivent le payer 2 € HT/mois contre 2 € TTC pour les particuliers avec une heure de communications et 60 SMS !

Il semblerait que cette offre suscite déjà de vives réactions de la part des acteurs du marché. L’association Alternative Mobile regroupant la plupart des opérateurs virtuels dont Virgin Mobile, NRJ Mobile et Prixtel a qualifié cette offre de « mascarade ». Elle entend saisir l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus