Les livraisons d’Apple Watch retardées pour cause de pièces défectueuses

30
AVR
2015
Partager cette actu sur :

Apple a retardé les livraisons d’Apple Watch après avoir remarqué qu’un composant clé était défectueux.

FacebookTwitter

L'Apple Watch semble connaître les mêmes déboires que l'iPhone 4 à son lancement. On reprochait à ce dernier de ne pas capter le réseau et c'est même Steve Jobs en personne qui était monté au créneau pour défendre son smartphone. Aujourd'hui le problème semble plus grave surtout qu'il concerne un tout nouveau produit.

Hier, le Wall Street Journal a rapporté qu'Apple freinait les livraisons d'Apple Watch après avoir découvert qu'un composant essentiel produit par un fournisseur chinois était défectueux.

Le composant appelé moteur taptique permet de produire la sensation d'une tape sur le poignet.

Pour le moment Apple s'est refusé à tout commentaire et ne donne aucun chiffre sur les ventes de l'Apple Watch depuis son lancement la semaine dernière. La firme de Cupertino s'est empressée  de faire un inventaire de ces montres.

Toutes les montres ne sont pas concernées

C'est en effectuant des tests que le problème a été découvert. Toutefois, deux fournisseurs produisent le moteur taptique et il semblerait que seules les montres équipées du moteur taptique produit par AAC Technologies soient concernées. D'ailleurs cette nouvelle a fait chuter son cours de bourse de 9, 4% en une journée. Par conséquent, Apple a décidé de se fournir essentiellement chez son autre fournisseur Nidec Corp, mais il lui sera difficile d'augmenter la production d'Apple Watch.

Peu de clients impactés

Cet incident ne devrait pas léser tant d'utilisateurs d'Apple Watch puisque contrairement aux autres produits de la marque à la pomme, celui-ci a fait l'objet d'une commercialisation différente. Apple n'a pas mis d'exemplaire en vente dans ses magasins préférant privilégier la vente en ligne. Ainsi, cette prudence devrait lui permettre d'éviter d'envoyer les modèles comportant le composant défectueux.

Enfin, même si le buzz est garanti, les fans et les early adopters devraient encore une fois tout pardonner à Apple.

Source : Reuters
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus