A 11:47 dans Fibre optique

Google offre la connexion en fibre optique aux foyers modestes

4
FEV
2016
Partager cette actu sur :

Google a officiellement annoncé que les connexions Internet en fibre optique seront gratuites dans les logements sociaux.

FacebookTwitter

Opération marketing ou bonne action ? Google a annoncé qu'il offrirait dans les villes où il déploie de la fibre optique une connexion à 1 Gb/s aux foyers modestes vivant dans des logements sociaux.

Les premiers abonnés concernés sont les habitants de Kansas City au Texas qui est la première ville a avoir accueilli le programme Google Fiber. "Nous avons connecté 100 foyers en fibre et les familles peuvent dès aujourd'hui s'abonner à une offre 1 Gb/s", se félicite Dennis Kish,  Vice-president, de Google Fiber. "En outre, grâce au partenariat avec des opérateurs locaux solidaires comme Coonecting for Good et Surplus Exchange, ils pourront aussi acheter des appareils bon marché et acquérir de nouvelles compétences en informatique. Nous travaillons avec des fournisseurs d'accès Internet locaux abordables de Kansas city pour équiper neuf propriétés permettant de connecter 1 300 familles ", précise Dennis Kish.

Google explique que l'objectif est de faire la même chose sur une "sélection" de résidences de logements à loyers modérés dans toutes les villes où il déploie sa fibre optique. Pour identifier les zones concernées, il travaille avec des opérateurs locaux. Le géant de l'Internet donnera plus de détails sur son plan dans les mois à venir. Cette action s'inscrit dans le cadre du programme Connect Home mis en place par le gouvernement américain. Cette initiative qui inclut le secteur privé, l'Etat fédéral, les collectivités de communes a pour but d'apporter une connexion Internet aux familles modestes.

"Pour les familles habitant dans des logements sociaux, le coût peut être un des plus grands freins à l'accès à Internet. Bénéficier d'une connexion peut faire la différence entre être dans le coup ou être mis de côté. Cela signifie plus d'enfants qui utilisent des ordinateurs dans les activités péri-scolaires et dans les classes, plus d'étudiants qui se connectent pour terminer leur devoirs, plus de personne capables de profiter de ressources comme la Khan Acaemy et plus de famille apprenant les bases de l'informatique", précise Kish.

connected-home

Google n'est pas le seul opérateur à proposer une connexion Internet solidaire. Comcast, le plus grand câblo-opérateur américain, propose une offre low-cost à 9,95$/mois comprenant une connexion à 10 Mb/s et une formation à Internet gratuite pour les familles concernées.  Comme Google, Comcast ne fait pas payer les coûts de raccordement. Il a déjà raccordé 500 000 foyers avec cette offre.

Et en France ?

En France, il existe une offre sociale Internet. Proposée par Orange, cette offre coûte 20€/mois auxquels il faut ajouter 3€ pour la location du modem. Elle comprend une connexion ADSL ou VDSL2 et les appels illimités vers les fixes de métropole et d'outre-mer. Autant dire une offre qui ne sert à pas grand chose puisque Bouygues Telecom et Free via son offre AliceADSL proposent une triple play (internet+TV+téléphonie) à moins de 20€/mois.

Internet : un besoin fondamental au même titre que l'eau ?

Les choses pourraient changer dans les semaines à venir puisque Manuel Valls se dit favorable à un droit au maintien à la connexion. « Pour assurer l'accès de tous à Internet, je souhaite que nous travaillions avec les opérateurs à un droit au maintien de la connexion pour les personnes en situation financière difficile. [...] Garder sa connexion est en effet primordial pour mener ses recherches d'emploi et tout simplement rester connecté aux autres. » a déclaré le Premier Ministre. Toutefois, les opérateurs ne l'entendent pas ainsi : « Nous ne sommes pas dans le même cas de figure que le gaz ou l’eau. Internet n’est pas indispensable au bien-être minimal et le service de téléphonie est déjà maintenu pour les foyers en difficulté afin de passer des appels d’urgence » déclarait Yves Le Mouël, directeur général de la FFT, Fédération Française des Télécoms au mois de septembre.

Conclusion, si on veut une connexion très haut débit gratuite, il faut que Google vienne en France, à moins qu'il ne paye ses impôts.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus