A 9:19 dans Autres services

Wifilib, l’opérateur qui veut ubériser les grands des télécoms

Partager cette actu sur :

Avec l’explosion des usages Internet, l’avenir des réseaux mobiles ne passe peut-être pas forcément par la 4G, la 5G voire la fibre optique mais par le Wi-Fi. Afone est le premier à avoir pris le train dans cette technologie avec Wifilib. Nous sommes allés à la rencontre de son dirigeant et avons testé cette solution. La fin de l’abonnement à une offre Internet fixe traditionnelle est pour bientôt.

FacebookTwitter

Imaginez un monde où l'accès à Internet serait gratuit. Ce monde existe déjà et c'est en France que cela se passe. Afone, un opérateur virtuel basé à Angers, plus connu avec la marque Réglo Mobile (le MVNO de Leclerc), a lancé Wifilib, un opérateur qui propose une connexion Wi-Fi gratuite dans toute la France. Nous avons rencontré Philip Fournier, le président d'Afone. Son rêve : ubériser les grands opérateurs. wifilib-noel-2015 Fortement ébranlé avec l'arrivée de Free dans la téléphonie mobile, Afone a tenu bon et aujourd'hui, grâce à Réglo Mobile, l'opérateur affiche 25% de croissance par an et se permet même le luxe de proposer une des offres mobiles les moins chères du marché. A la recherche d'un relais de croissance Afone a fait le pari du Wi-Fi. Pour Philip Fournier, président d'Afone, le futur réside dans la mobilité de la connexion. Très sévère et à contre courant sur le déploiement de la fibre optique "Qui a besoin de la fibre optique ? Qui a besoin de 800 Mb/s ?", le patron d'Afone estime que la fibre optique ne règle pas le problème de la mobilité. "Notre but est d'amener du service de connectivité en mobilité", clame le patron d'Afone. Quant aux réseaux 4G, ils  ne pourront pas supporter la charge avec l'explosion des usages. "Le Wi-Fi est la réponse technologique au problème de mobilité, il n'y a pas besoin de licence, le Wi-Fi est un choix mondial fait par tous les équipementiers", précise Philip Fournier. En effet, le Wi-Fi est un standard présent dans tous les équipements reconnus dans le monde entier. philip-fournier-afone Le déploiement se fait d'autant plus simplement que l'accès à l'onde n'est par régulée. Cependant le métier d'opérateur est régulé et Afone a des obligations. Ce que l'on vient de vérifier avec les attentats du mois de novembre et la demande de la Police de fermer les réseaux Wi-Fi publics. Afone précise qu'il doit se plier à toute une série d'obligations très coûteuses. Du Wi-Fi gratuit mais pas pour tout le monde Contrairement aux opérateurs de réseau traditionnels (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free), Afone n'entend pas déployer son réseau sur tout le territoire. "Notre vocation n'est pas de faire de l'aménagement du territoire, nous n'avons non plus de problématique de continuité, nous ne sommes pas dans 100% de couverture, nous déployons nos bornes là où il y a du monde", explique Philip Fournier. Pour le moment Wifilib se cantonne aux grandes villes, l'idée étant de répondre à la concentration de population. L'objectif est de fournir un réseau continu dans les villes en ciblant les zones les plus fréquentés. Une antenne Wi-Fi couvre une zone de 100 m de rayon et Afone délivre 150 Mb/s par borne, le reste de la bande passante étant consacré au maillage (technique du "mesh") . Selon l'utilisation de la borne, Afone décide soit de connecter directement la borne à une connexion fixe (ADSL, fibre) soit de la connecter à une autre borne. "Dès qu'une borne a besoin de débit, on met une fibre et on  se sert chez tous les opérateurs"[...] "on veut fournir au minimum ce que peut fournir la 3G " se félicite Guillaume Rousseau, ingénieur réseau chez Afone, avant d'ajouter, "la clé de voute c'est la qualité, on monitor le retour au sol et on regarde en permanence si le réseau est bien dimensionné, chaque borne (Ruckus Wireless : ndlr) est éprouvée et notre taux de panne est très faible."

Borne Wi-Fi du réseau Wifilib à Angers

Borne Wi-Fi du réseau Wifilib à Angers

Pour être performant en permanence, Afone possède des accords avec plusieurs fournisseurs et surveille tous les flux. En cas d'abus il peut être amené à brider certains usages ou à mettre de la ressource lors d'évènements ponctuels comme le marché de Noël à Strasbourg. Wifilib est présent dans les 10 plus grandes  villes de France et Angers (où se trouve le siège d'Afone). Actuellement Afone est sur un rythme de déploiement de 250 bornes par mois dans toute la France avec un objectif de 7 000 bornes. Aujourd'hui, l'opérateur possède déjà 5 000 bornes. Quel business model pour Wifilib ? Wifilib est entièrement gratuit mais l'accès est limité à 30 minutes, ensuite il faut recharger son crédit temps en visionnant un message publicitaire ou informatif. Pour éviter cette contrainte l'opérateur propose des formules payantes qui vont de 1,99€ pour une journée à 3,99€/mois. Toutefois, ce n'est pas sur ces formules que repose le modèle économique de Wifilib. L'essentiel de l'activité repose sur le géo marketing,  la communication et des services Wi-Fi. Wifilib propose une offre de publicité ciblée basée sur le géomarketing. Très accessible en termes de prix (le ticket d'entrée est à 5€) , elle a déjà séduit 160 commerçants à Angers qui interagissent avec leurs clients via le réseau Wi-Fi. A l'instar des stations de ski qui proposent du Wi-Fi gratuit, les villes mettant du Wi-Fi à disposition se dote d'un véritable atout en matière de communication et de services. Wifilib propose donc aux villes qui le désirent de s'équiper en Wi-Fi afin de renforcer leur attractivité notamment auprès des touristes. C'est le cas d'Hossegor et Capbreton qui ont fait installer un réseau Wi-Fi capable de supporter 60 000 utilisateurs simultanément.  En outre, Afone mise aussi sur les nombreux usages s'appuyant sur le Wi-Fi : smartGrid et Open Data, vidéo surveillance et sécurité, télévision locale, connectivité dans des zones particulières (patinoire d'Angers), espace de co-working, informations des administrés. A New York, le réseau privé de la police passe par le Wi-Fi. Aujourd'hui, Afone réfléchit aussi à une formule destinée aux professionnels capable de prendre en charge tous leurs besoins y compris ceux en téléphonie. Enfin, il est possible qu'une offre complète avec de la télévision voit le jour. "C'est cet assemblage de services qui permet à Afone de proposer Wifilib gratuitement", déclare fièrement, le patron d'Afone. Wifilib comment ça marche ? Présent dans 11 villes de France, Wifilib exige l'utilisation d'une application dédiée pour se connecter à son réseau Wi-Fi. La création de compte ne prend que quelques minutes et permet de se connecter au réseau dans n'importe quelle ville. Cette application permet de recharger son crédit temps (pour bénéficier de 30 minutes gratuites, il faut visionner une publicité, autrement vous pouvez souscrire à une offre payante). application Wifilib Lors de notre passage à Angers, nous avons pu effectuer des test de débits avec l'application nPerf et un iPhone 5, les débits tournaient autour des 5 Mb/s et nous n'avons souffert d'aucune coupure durant les déplacements à pieds. En revanche, attention à la consommation d'énergie, la batterie du smartphone a eu tendance à se vider plus rapidement que d'habitude. En tous cas, une chose est sûre si vous avez la chance de résider à proximité d'une borne Wifilib, vous n'avez plus besoin de votre offre Internet fixe pour votre connexion Internet sauf si vous êtes un gros amateur de film en 4K sur Netflix.
wifilib-application-nperf

création compte Wifilib et test de débit avec l'application nPerf

Aujourd'hui, Wifilib compte déjà plus de 182 000 abonnés dont 65 000 à Angers et Afone déploie entre 200 et 300 bornes Wi-Fi par semaine. En proposant du Wi-Fi gratuit dans les zones très concentrées ou bien un abonnement à 3,99€/mois, de nombreuses personnes risquent d'abandonner leur abonnement Internet fixe traditionnel. Pour l'instant, encore méconnu, le phénomène Wifilib pourrait bien prendre une ampleur inouïe et concurrencer frontalement les opérateurs traditionnels et provoquer une fuite d'abonnés sans précédent. Wifilib serait-il le nouveau trublion des télécoms ?

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus